•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nous rebâtirons Notre-Dame », promet Emmanuel Macron

Peu après 3 h du matin (heure locale), les pompiers ont annoncé que l'incendie avait été maîtrisé.

Photo : Getty Images / Veronique de Viguerie

Radio-Canada

Alors que les pompiers ont annoncé que l'essentiel du feu a été maîtrisé, le président français s'est engagé à reconstruire les parties de la célèbre cathédrale Notre-Dame de Paris endommagées lundi par un violent incendie. Les autorités ont indiqué que les pompiers étaient parvenus à préserver les tours.

Dans une allocution prononcée sur le parvis de la cathédrale en fin de soirée, le président Macron a annoncé qu'une souscription nationale serait lancée dès mardi pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris, partiellement endommagée par le terrible incendie qui s'est déclaré vers 18 h 50, heure locale.

Nous ferons appel aux plus grands talents et nous rebâtirons Notre-Dame, car c’est ce que les Français attendent, car c’est ce que notre histoire mérite, car c’est notre destin profond.

Emmanuel Macron, président français

« Le pire a été évité », a-t-il déclaré, louant les « soldats du feu » pour leur « courage extrême » et leur « détermination ».

Le président français Emmanuel Macron, avec à ses côtés le premier ministre Édouard Philippe et l'archevêque de Paris Michel Aupetit, tient un point de presse près de la cathédrale Notre-Dame de Paris.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président français Emmanuel Macron, avec à ses côtés le premier ministre Édouard Philippe et l'archevêque de Paris Michel Aupetit, s'est engagé à reconstruire les parties de la célèbre cathédrale Notre-Dame de Paris endommagées lundi par un violent incendie.

Photo : Reuters / Philippe Wojazer

Le chef de l'Hexagone a dit avoir une pensée pour tous les catholiques du monde en cette semaine sainte, pour les Parisiens et l'ensemble des Français, qui sont profondément liés à la cathédrale Notre-Dame.

« Notre-Dame de Paris, c’est notre histoire, c’est notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments : nos épidémies, nos guerres, nos libérations. C’est l’épicentre de notre vie, l’étalon dont partent les distances et auquel on se mesure depuis Paris », a-t-il déclaré.

L'incendie maîtrisé

Entrevue avec l’architecte Pierre Thibault

Après une longue lutte contre les flammes, les pompiers ont réussi à maîtriser l'incendie, a indiqué un porte-parole vers 3 h du matin (heure locale).

« L'incendie est éteint. On va continuer à surveiller les foyers résiduels et refroidir les parties chaudes, dont la charpente, tout en vérifiant que les flammes ne reprennent pas », a expliqué le lieutenant-colonel Gabriel Plus.

Des lances à incendie étaient installées, surtout du côté nord de la nef, sur les toits avoisinants de la cathédrale, monument emblématique situé sur l'île de la Cité, au coeur de la capitale française.

Les pompiers procédaient à l’inspection de la structure, juchés sur des échelles et à l’aide de drones.

« On peut penser que la structure de l'édifice est sauvée, notamment le beffroi [tour] nord », s'est réjoui vers 23 h, heure locale (17 h HAE), le secrétaire d'État à l'Intérieur, Laurent Nuñez, qui, au cours de la soirée, avait déclaré que le sauvetage de la cathédrale Notre-Dame de Paris n'était « pas acquis ». Il a cependant voulu rester « extrêmement prudent ».

Après avoir montré moins d'optimisme une heure plus tôt, le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, a confirmé l'information.

« L'action principale maintenant est de refroidir les structures avec un point sensible, l'échafaudage central », qui peut s'effondrer partiellement, a-t-il ajouté. « Mais on peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité. »

Les deux tiers du toit ont cependant été détruits, a-t-il spécifié. Un pompier, sur les 400 mobilisés, a en outre été blessé.

Précédemment, le général Gallet avait exprimé sa crainte de voir le feu qui menaçait la tour nord faire céder les cloches, ce qui aurait provoqué l'effondrement de la tour. Il avait prévenu que les 90 minutes qui suivraient seraient déterminantes.

La police parisienne ne rapporte aucune victime.

L'incendie semblait provenir de la flèche de la cathédrale médiévale, à 93 mètres, qui a finalement cédé sous les flammes. La cloche centrale s'est elle aussi effondrée.

Visiblement ému, le porte-parole de Notre-Dame de Paris, Mgr André Finot, avait estimé sur le réseau RTL qu'il ne resterait « plus rien » de la charpente, « qui date du XIXe siècle d'un côté et du XIIIe [de l'autre] ».

Invité sur toutes les tribunes, Mgr Finot a précisé que l'incendie s'était déclaré vers 18 h 30. Les 1000 à 2000 personnes présentes dans la cathédrale ont rapidement été évacuées, a-t-il indiqué.

« Les objets sacrés sont préservés dans la sacristie; normalement, il n'y a pas de risque que des choses soient brûlées », a ajouté Mgr Finot, dans une entrevue à l'AFP.

Le maire adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a déclaré sur BFM Paris que la priorité avait d'abord été « d'éviter que le risque d'effondrement fasse des victimes collatérales sur les riverains, les touristes ». Les priorités subséquentes étaient bien sûr de contrôler l'incendie et de sauver les œuvres d'art à l'intérieur, a-t-il ajouté.

Les pompiers ont d'ailleurs réussi à mettre l'essentiel des œuvres d’art en sécurité. Le sort des remarquables vitraux de la cathédrale restait cependant incertain.

Tout au long de la soirée, depuis les ponts et les rues voisines, des milliers de personnes ont assisté, incrédules et impuissantes, au triste spectacle, transmis en direct sur les réseaux de télévision locaux et internationaux.

Des gens regardent la fumée s'échapper de la cathédrale Notre-Dame pendant l'incendie qui s'est déclaré le 15 avril 2019. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des gens regardent la fumée s'échapper de la cathédrale Notre-Dame après l'incendie qui s'est déclaré le 15 avril 2019.

Photo : Reuters / Charles Platiau

Au petit matin, une foule était encore réunie sur l'île Saint-Louis, en face de l’île de la Cité, pour chanter et prier.

La communauté internationale a rapidement exprimé sa tristesse et sa solidarité avec le peuple français.

En France, la famille Pinault, l'une des plus riches du pays, a annoncé débloquer 100 millions d'euros (plus de 150 millions de dollars canadiens) pour la cathédrale Notre-Dame.

La difficile mission des pompiers

Les pompiers, qui ont utilisé 18 lances à eau et pu bénéficier de l'aide du service d'incendie de Versailles, sont intervenus rapidement, mais sont restés longtemps incapables de contenir l'incendie.

La lutte contre les flammes a sans contredit constitué un défi considérable, puisque la cathédrale est située sur une toute petite île au centre de la ville et que le feu brûlait à des dizaines de mètres de hauteur. Les plus grandes échelles font 30 mètres. Le jet d’eau projeté par les pompiers n’arrivait pas à atteindre le foyer de l'incendie.

Ils ont notamment dû combattre le feu de l’intérieur, dans des conditions difficiles, accentuées par le risque d'effondrement..

La sécurité civile française a expliqué sur Twitter la raison pour laquelle des avions-citernes n'avaient pas été dépêchés pour maîtriser rapidement le brasier. « Le poids de l'eau et l'intensité du largage à basse altitude pourraient [...] fragiliser la structure de Notre-Dame et […] entraîner l’effondrement de l’intégralité de la structure », a-t-elle indiqué.

Plus tôt, le président américain, Donald Trump, également sur Twitter, avait suggéré l’utilisation d’avions-citernes, incitant les autorités françaises à « agir rapidement ».

Un porte-parole des pompiers de Paris a fait état d'un « départ de feu dans les combles de Notre-Dame », soit sous la toiture.

Les forces de l'ordre ont tenu à l'écart du lieu du sinistre touristes et riverains. Toute l'île de la Cité a été évacuée.

Selon des médias français qui citent les pompiers de Paris, l'incendie pourrait être lié aux importants travaux de rénovation amorcés l'été dernier.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sous l'hypothèse de « destruction involontaire par incendie ».

Onde de choc

Le sinistre a forcé Emmanuel Macron à reporter l'allocution télévisée qu'il devait prononcer ce soir, dans la foulée du débat issu du mouvement des gilets jaunes.

« Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français, a-t-il écrit sur Twitter en début de soirée. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous. »

« Ce soir, tous les Parisiens et Français pleurent cet emblème de notre Histoire commune, a déclaré la mairesse de la Ville Lumière, Anne Hidalgo, sur Twitter. De notre devise, nous tirerons la force de nous relever. Fluctuat nec mergitur. » La capitale française tire sa devise d’une locution latine qui signifie : « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas ».

Je n'ai pas de mot assez fort pour exprimer la douleur que je ressens face à Notre-Dame ravagée par les flammes.

Anne Hidalgo, mairesse de Paris

Un « symbole vivant de la foi catholique » est en train de brûler, a déploré à l’AFP le porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF).

Commencée en 1163, la construction s'est étalée sur deux siècles. Le monument, parmi les plus visités du monde, fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'UNESCO s'est d'ailleurs dite aux « côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable », a écrit sur Twitter sa directrice générale Audrey Azoulay.

Plus de 13 millions de personnes visitent la cathédrale Notre-Dame de Paris chaque année.

Revoyez notre couverture en direct :

Avec les informations de BFM TV, AFP, Reuters, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Incendie

International