•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une version caviardée du rapport Mueller sera publiée jeudi

L'édifice qui abrite le département de la Justice des États-Unis

L'édifice qui abrite le département de la Justice des États-Unis

Photo : Reuters / Joshua Roberts

Reuters

Le secrétaire à la Justice William Barr compte publier jeudi une version expurgée du rapport d'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les soupçons de collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie, a annoncé lundi le département de la Justice.

Ce document sera transmis au Congrès et rendu public.

Le secrétaire à la Justice a déjà prévenu qu'il s'agirait d'une version expurgée, à des fins notamment de protection des sources et de respect des règles sur la vie privée, des quelque 400 pages – hors annexes et tableaux – du rapport Mueller. Il a ajouté lundi qu'il se tenait prêt à être auditionné par les commissions des Affaires judiciaires du Sénat et de la Chambre des représentants, les 1er et 2 mai.

Les démocrates réclament la publication du rapport Mueller dans son intégralité.

Robert Mueller a remis le 22 mars dernier son rapport confidentiel à William Barr, après 22 mois d'investigations.

Le procureur général Barr a publié deux jours plus tard une note de synthèse de quatre pages résumant les « principales conclusions » de l'enquête du procureur spécial, nommé en mai 2017. Cette synthèse ne contenait que 74 mots tirés du rapport Mueller.

Selon William Barr, l'enquête n'a pas établi que l'équipe de campagne de Trump avait conspiré avec la Russie dans le cadre de l'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016.

S'agissant des soupçons d'entrave à la justice pesant sur Donald Trump, le procureur Mueller a présenté des éléments corroborant cette hypothèse et d'autres éléments l'infirmant, et il ne se prononce pas sur les suites à donner.

William Barr en conclut dans sa note qu'il n'y avait pas d'éléments suffisants pour justifier des poursuites contre le président.

Politique américaine

International