•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu d'enfants, des coûts élevés; la garderie de l'hôtel de ville de Montréal revoit ses plans

L'hôtel de ville de Montréal en soirée
Les parents souhaitant assister aux séances du conseil municipal peuvent faire garder leurs enfants à la halte-garderie de l'hôtel de ville. Photo: Getty Images / gregobagel
Romain Schué

Mise sur pied en avril 2016, la halte-garderie de l'hôtel de ville de Montréal n'attire pas les foules. Les parents qui souhaitent faire garder leurs enfants pendant les séances du conseil municipal devront désormais faire une réservation pour bénéficier de ce service gratuit ou pourront demander un remboursement des frais de garde à domicile.

En trois ans, seulement 21 enfants ont été confiés à cette garderie. Près de la moitié d'entre eux ont d'ailleurs été gardés lors des deux premières séances ayant suivi le lancement officiel du service.

Entre 17 h et 22 h, les enfants de tous les citoyens souhaitant suivre la séance du conseil municipal pouvaient être gardés au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville par des éducateurs professionnels bilingues, parlant français et anglais. Un espace avait été aménagé avec des jeux, des fauteuils, des tables et un coin dodo.

Aucune réservation n'était nécessaire.

En cas de prolongation du conseil, la halte-garderie était à nouveau ouverte le mardi, de 8 h 30 à 10 h 30, dans le but de permettre aux citoyens de participer à la période de questions, réservée au public.

Nombre d'enfants gardés

  • Avril à décembre 2016 : 10
  • 2017 : 5
  • 2018 : 6

Ce service, qui permettait de faire garder les enfants âgés de 1 à 12 ans, avait néanmoins un coût élevé pour la Ville. Depuis sa mise en place, près de 21 000 $ ont été dépensés.

C'est la fermeture, en janvier, de l'entreprise PopUpCamp, chargée de cette activité, qui a poussé la Ville à revoir ses plans.

Plusieurs propositions ont été soumises par le Bureau de la présidence du conseil municipal afin de trouver une solution, notamment la fin de ce service de halte-garderie.

Finalement, la commission de la présidente du conseil municipal a suggéré deux options :

  • Un service sur réservation, « à condition que plus de 2 demandes distinctes aient été reçues avant le vendredi midi précédant la séance du conseil », peut-on lire dans un rapport municipal;
  • Un remboursement des frais de garde à domicile, comme cela se fait déjà à la Ville de Québec.

Pour cette dernière proposition, un taux horaire de 13 $ a été retenu.

« Ces deux modalités de service de garde combinées, la halte-garderie sur site, offerte sur demande, et le gardiennage à domicile, permettent de mieux répondre aux objectifs de conciliation des responsabilités familiales en vue de participer à la vie démocratique de Montréal », est-il indiqué.

Grand Montréal

Politique municipale