•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la pluie et de la neige sur le Québec, mais peu d'inondations pour l'instant

Des arbres inondés par la rivière.
Le niveau d'eau de la rivière Chaudière est à la hausse. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les rivières font toujours l'objet d'une étroite surveillance au Québec en cette période de dégel où de fortes pluies devraient tomber sur plusieurs régions. Mais pour l'instant, les inondations sont rares.

La province devrait cependant recevoir moins de précipitations que ce qui était prévu. Environnement Canada, qui attendait de 25 à 40 millimètres de pluie entre Montréal et Québec, a revu ses prévisions à la baisse.

Son avertissement de pluie a été annulé pour Montréal. On n’y attend que de la pluie intermittente, tout comme en Estrie.

À Québec et en Beauce, on pense qu’il devrait tomber de 10 à 20 millimètres de pluie lundi.

En Beauce, où la montée du niveau de l’eau de la rivière Chaudière a provoqué des inondations de sous-sols au centre-ville de Saint-Georges dimanche, on observe la situation de près, mais on affirme qu'elle est normale pour le moment.

« Présentement, je ne m’attends à rien de majeur. Le niveau d’eau est à la hausse légèrement. C’est normal à ce temps-ci de l’année », indique le directeur du service de sécurité publique et incendie de la ville de Saint-Joseph-de-Beauce, Alain Busque.

Tout de même, à Saint-Joseph, le ministère des Transports a fermé le pont qui mène à la route 276. Une trentaine de centimètres d’eau se retrouve sur la chaussée.

À Beauceville, on a décrété une alerte d’inondation mineure.

L’embâcle qui se trouvait dimanche près du pont au centre-ville de Saint-Georges s’est déplacé pour se retrouver aux limites de la ville. On espère que la pluie cassera ou permettra de déplacer rapidement ce couvert de glace loin des lieux habités, pour éviter les inondations.

Selon Pierre Corbin, directeur des opérations chez Hydro Météo, les régions les plus critiques présentement sont la Beauce et l'Estrie avec les problématiques de glaces avec les embâcles sur la rivière Chaudière et sur la rivière Beaurivage.

« L'effet de la pluie se fait sentir, les niveaux d'eau montent et donc la pression augmente sur les couverts de glace. On s'attend à d'autres mouvements de glaces et à la formation d'autres embâcles plus tard aujourd'hui », souligne M. Corbin.

La situation pourrait devenir plus problématique au cours des prochains jours. « L'évènement à surveiller, c'est entre vendredi et lundi prochain, mentionne Pierre Corbin. Il pourrait y avoir beaucoup de hausses de niveaux et ça pourrait être généralisé, à part en Montérégie dans la vallée du Richelieu où il n'y a presque plus de neige. »

Neige abondante attendue au nord

Plus au nord, ce ne sont pas les rivières que les citoyens devront surveiller de près, mais les conditions routières.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on prévoit de 15 à 25 centimètres de neige lourde, qui pourrait être mêlée de grésil ou de pluie verglaçante.

Déjà lundi matin les conditions étaient assez mauvaises pour que la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets décide de fermer toutes ses écoles.

Des précipitations semblables sont prévues sur la Côte-Nord, dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

De nombreux embâcles déjà fondus

Même si quelques inondations ont été observées dimanche, le Québec pourrait en voir moins ce printemps. Selon Jean Savard, directeur du Centre des opérations gouvernementales au ministère de la Sécurité publique, les risques d'embâcles ont diminué dans la province avec la fonte d'une grande partie du couvert de glace sur les rivières, particulièrement dans le sud-ouest du Québec.

Selon lui, sur la rive nord du Saint-Laurent, dans les régions des Laurentides, de Lanaudière, en Mauricie et même plus au nord de Québec, il y a encore des rivières avec des couverts de glace, mais la belle journée de samedi et les températures des derniers jours ont fait en sorte que la glace s'effrite plus facilement.

Des inondations ont cependant été signalées dimanche à Saint-Eustache, dans les Laurentides, près du lac des Deux Montagnes, ainsi qu'à Rigaud, en Montérégie.

À Lévis, une trentaine de résidences ont été évacuées de façon préventive.

Dans la région de Bécancour, un embâcle formé sur la rivière du même nom a provoqué des inondations, mais la situation est revenue à la normale.

Conditions météorologiques

Environnement