•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apprendre le hockey pour s'intégrer

Un groupe de jeunes hockeyeurs et leurs entraîneurs
Pas moins de 35 enfants ont participé à l’activité d'initiation au hockey organisée par iCanada, à l’aréna Paul-et-Isabelle-Duchesnay d’Aylmer. Photo: Jean Delisle
Radio-Canada

De jeunes nouveaux Canadiens ont eu droit à une introduction gratuite au hockey à Gatineau, dimanche, une manière pour eux de s'intégrer en apprenant le sport national d'hiver du Canada.

Pas moins de 35 enfants ont participé à l’activité d'initiation au hockey, organisée par iCanada à l’aréna Paul-et-Isabelle-Duchesnay du secteur Aylmer.

Parmi eux, Keleiane Yameeni, qui brûlait d’envie de s’initier au hockey après l'avoir regardé à la télévision. On espère qu’il sera le prochain PK Subban, qui sait? a ricané son père, Laurent Yameeni, en référence à l’ancien défenseur vedette du Canadien de Montréal, qui est l’idole de Keleiane.

Un homme et son fils, vêtu d'un équipement de hockey et portant une médaille au cou.Laurent Yameeni et son fils, Keleiane Photo : Jean Delisle

Dans les gradins, M. Yameenei a suivi attentivement la préparation de son fils. Le Camerounais n'aurait jamais imaginé, en immigrant au Canada il y a une dizaine d'années, qu'il passerait éventuellement un samedi après-midi dans un aréna. Je suis fan de soccer. Donc, moi j'aurais plutôt pensé qu'il jouerait au soccer, a-t-il raconté.

Mais si on arrive dans un pays où le hockey c'est le sport national, pourquoi pas!

Laurent Yameeni, père d'un jeune joueur

L'organisme iCanada, qui souhaite aider l'intégration des nouveaux Canadiens, a été fondé par Sukhrob Kurbanov et Zarina Aidumova. Ils ont eux-mêmes immigré au pays il y a sept ans, en provenance respectivement du Tadjikistan et du Kazakhstan.

Quand on est arrivés ici au Canada, c'était un petit peu difficile pour nous, c'était un peu cher pour jouer au hockey, a relaté Mme Aidumova. C'est dispendieux, mais après quelques années, on était capables de payer les frais.

Je me suis dit : "Ok, peut-être qu'on peut montrer à quelqu'un qui vient d'arriver au pays que c'est le fun de jouer au hockey".

Zarina Aidumova, cofondatrice de l'organisme iCanada

Le couple en est maintenant à son douzième événement d’initiation sportive. Sukhrob Kaurbanov a pu constater au fil des ans que ce type d’activité est aussi bénéfique pour les enfants que pour les parents, qui tissent des relations et échangent des conseils sur l’intégration dans la société canadienne.

Un homme et une femme avec des gilets de hockey répondent aux questions d'une journaliste.Les fondateurs de l'organisme iCanada, Sukhrob Kaurbanov et Zarina Aidumova Photo : Radio-Canada

Tout le matériel nécessaire est fourni aux participants par Accès Hockey, une organisation de bénévoles qui récupère de l’équipement usagé.

Le secrétaire de l’organisation, Luc Boyer, croit que le hockey peut devenir un dénominateur commun pour tous ces enfants issus de milieux différents. On le voit dans toutes les activités qu’on fait, c’est toujours le sens de la communauté qui ressort à la fin, s'est-il réjoui.

Avec les informations de Kim Vallière

Ottawa-Gatineau

Immigration