•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tradition du dimanche des Rameaux

La tradition du dimanche des Rameaux
Radio-Canada

Les catholiques célèbrent aujourd'hui le dimanche des Rameaux. Au Québec, cette journée est soulignée depuis des centaines d'années. Mais que signifie vraiment cette tradition?

Dans la religion chrétienne, le dimanche qui précède la fête de Pâques revêt une importante signification biblique.

C'est l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Quand Jésus est monté à Jérusalem pour la fête de Pâques, les gens l'ont accueilli comme un roi. Les gens prenaient des rameaux de palmes dans les arbres et agitaient les rameaux. C'était vraiment la fête, la joie, l'acclamation, raconte l’abbé Mario Tremblay de Saguenay.

Des rameaux tressésLes catholiques célèbrent le dimanche des Rameaux. Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

À une certaine époque, chaque famille possédait un ou plusieurs rameaux. Ils étaient suspendus dans la maison.

Leur tissage était un art transmis de génération en génération.

À l'origine, c'était soi des branches de sapin, d'épinette, de cèdre qu'on allait faire bénir à l'église, qu'on attachait ensemble qu'on mettait avec le crucifix bien sûr. À l'origine, ça servait de goupillon à la maison. Ça veut dire que s’il y avait un orage, une tempête, un incendie, une maladie, on prenait un rameau, on le trempait dans l'eau bénite et on aspergeait ce qu'on voulait protéger, explique l’historien Éric Tremblay.

Bien que moins populaire qu’autrefois, le rameau a encore sa place dans quelques foyers, servant de porte-bonheur à certaines familles.

Encore aujourd'hui, plusieurs célébrations sont organisées et des rameaux sont distribués et tressés.

D'après le reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu

Saguenay–Lac-St-Jean

Histoire