•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Unies contre le cancer du sein : plus de 10 000 femmes photographiées cette année

Unies contre le cancer du sein : plus de 10 000 femmes photographiées cette année
Radio-Canada

Depuis le 6 avril, 270 photographes du Québec font don de leur talent pour soutenir la Société canadienne du cancer et la lutte contre le cancer du sein. Ils ont réalisé le portrait de plus de 10 000 femmes dans le cadre de l'activité de financement Une pose pour le rose.

Les femmes qui veulent se faire photographier doivent faire un don de 20 $. L’an dernier, 250 000 $ ont été amassés.

Des photographes mettent la main à la pâte, mais des coiffeuses, des maquilleuses et bien des bénévoles participent aussi.

La copropriétaire de la boutique Diad'aime de Chicoutimi, Manon Pratte, a accueilli la photographe Karyne Gagné et son équipe pour les besoins de la scéance photo, car cette cause la touche directement.

L’an passé, quasiment à la même date, je commençais mes traitements de chimiothérapie. Alors, je trouve ça important qu’on puisse participer avec Karyne et toutes les personnes qui s’impliquent dans ça pour pouvoir ramasser des sous pour la recherche et que ce soit moins difficile de passer à travers de ça, raconte Manon Pratte.

La photographe Karyne Gagné y participe depuis la première édition. L'engouement est tel qu'elle a photographié 52 femmes en une seule journée.

Chaque année, l’engouement pour l’évènement augmente. On n’a comme pas le choix de s’adapter parce que tout le monde veut participer. Alors j’ai augmenté mon nombre de places disponibles, explique-t-elle avec fierté.

C'est une photographe du Saguenay qui est à l'origine de cette initiative. Il y a trois ans l'objectif initial était d'amasser 3000 $. Marilyne Bouchard est surprise par l'engouement rapide suscitié par sa campagne et prévoit dépasser la somme de 325 000 $ cette année.

La première année, je pensais le faire seule et il y a des photographes du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui ont embarqué dans le projet. Après, ça a sorti du Saguenay. Des dizaines et des dizaines de photographes voulaient participer la première année. J'étais pas du tout préparée à ça, à gérer autant de photographes pour la première année, donc je suis tout le temps super surprise et très fière de voir l'engouement de l'évènement, raconte Marilyne Bouchard.

Même si plus de places ont été rendues disponibles partout au Québec et même en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick, elles se sont toutes envolées très rapidement.

D'après le reportage de Mélanie Patry

Saguenay–Lac-St-Jean

Événements caritatifs