•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voix régionales s'éclatent grâce à la balado

Sébastien Bouchard est l'un des doyens de la balado au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Vous en écoutez peut-être en conduisant ou en cuisinant. La baladodiffusion a remplacé la radio traditionnelle à bien des moments et devient de plus en plus populaire depuis quelques années. Même si Internet permet une diffusion sans frontières, les émissions créées en dehors des grands centres sont encore rares. Incursion dans cet univers.

Depuis un an et demi, trois Saguenéens produisent deux fois par mois le balado Les Injustes dédié principalement à la culture geek. Selon l'un des créateurs, Patrice Riverin, le fait de produire un balado, podcast en anglais, loin des grands centres n'est pas un obstacle à une diffusion plus élargie.

La région, c'est juste un mot. On rejoint plein de gens d'un peu partout pis on sait qu'on va avoir touché les autres membres de cette communauté-là qui sont à l'extérieur [du Saguenay-Lac-Saint-Jean] parce qu'on est en contact avec d'autres gens, d'autres podcasts, explique Patrice Riverin.

Aussi, les ressources ne sont pas plus difficiles à trouver pour des créateurs régionaux, ajoute l’animateur de Fun, Regarder, Film, Sébastien Bouchard. Ce dernier gravite dans l’univers des balados depuis sept ans.

Un cellulaire et une connexion Internet et on a ce qu'il faut! C'est après ça qu'on se dit : "bon ok, peut-être que je vais m'équiper un peu plus, un petit micro par-ci, un petit trépied par-là, une meilleure webcam". Il n'y a aucune excuse pour se dire qu'on n'a pas les moyens, précise l’animateur.

Les ressources étant plus accessibles, les balados se multiplient. Les grands médias ont emboîté le pas aux petits joueurs. Plusieurs personnalités publiques ont leur propre balado. Il faut donc savoir se démarquer et trimer dur pour faire sa place.

C'est plus difficile de se partir un podcast aujourd'hui que quand j'ai commencé, estime Martin-Thomas Côté, coanimateur de Les Injustes. C'est que là, on fait face à des gens qui sont finalement des professionnels.

Martin-Thomas Côté rigole pendant qu'il anime son émission aux côtés de ses collègues.Les animateurs du balado « Les injustes » en plein enregistrement à Saguenay Photo : Radio-Canada

Des sujets plus éclatés

Le site Internet BaladoQuébec héberge des podcasts et en fait la promotion. Son vice-président, Maxime Duclos, estime que les créateurs des régions se démarquent par la variété de leurs sujets.

Ça va être des balados qui vont aller chercher le côté humain dans les sujets. Ils vont aussi avoir des sujets plus variés : de musique, de film, de camion, de festival…Vraiment, ils sont un peu plus éclatés dans les sujets [en région], précise-t-il.

Selon BaladoQuébec, plus de 800 balados seraient réalisés à l'échelle provinciale.

D'après le reportage de Frédéric Tremblay

Saguenay–Lac-St-Jean

Médias