•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le benjamin du camp démocrate Pete Buttigieg entre en campagne

À 37 ans, Pete Buttigieg est le plus jeune des nombreux prétendants et fait valoir sa jeunesse face à des candidats âgés comme le sénateur Bernie Sanders, 77 ans et déjà sur les rails, ou l'ancien vice-président Joe Biden, 76 ans, que tout le monde s'attend à voir se présenter.

Photo : Associated Press / Darron Cummings

Reuters

Pete Buttigieg, 37 ans, qui jouit d'une ascension météorique dans les sondages et d'une forte couverture médiatique, a formellement lancé dimanche sa campagne pour devenir le candidat du Parti démocrate à l'élection présidentielle de 2020.

« Il est temps de se démarquer de la politique du passé et d'aller vers quelque chose de complètement différent », a-t-il dit lors de l'événement inaugural organisé dans la ville industrielle de South Bend, en Indiana, dont il est maire depuis sept ans.

Aucun autre candidat démocrate en lice n'a bénéficié d'une telle attention au tout début de sa campagne.

À 37 ans, Buttigieg est le plus jeune des nombreux prétendants et fait valoir sa jeunesse face à des candidats âgés comme le sénateur Bernie Sanders, 77 ans et déjà sur les rails, ou l'ancien vice-président Joe Biden, 76 ans, que tout le monde s'attend à voir se présenter.

« Je reconnais que c'est audacieux de se lancer quand on est un maire trentenaire du Midwest », a-t-il lancé dimanche.

Celui que l'on surnomme « Mayor Pete » se veut le porte-voix de la génération des millénariaux, née du début des années 1980 à la fin des années 1990.

« Je viens d'une génération qui a grandi avec comme norme les fusillades dans les écoles, de la génération qui a fourni le gros des troupes dans les conflits de l'après 11 Septembre, de la génération qui va devoir s'occuper du changement climatique toute sa vie », a-t-il déclaré.

Des réussites

Avant d'entrer dans une voiture, Pete Buttigieg lève le pouce en signe de victoire.

Pete Buttigieg vient de participer à un rendez-vous avec des électeurs organisé à Las Vegas, au MadHouse Coffee, le 8 avril dernier.

Photo : The Associated Press / Bizuayehu Tesfaye/Las Vegas Review-Journal

Pete Buttigieg est le premier candidat à la présidence des États-Unis ouvertement gai. Pendant son discours de lancement, il a mentionné à plusieurs reprises son mari, Chasten.

Maire de South Bend depuis 2012, Pete Buttigieg a contribué au redressement économique de la cité de 100 000 habitants grâce à de nouveaux investissements, une réussite qui devrait constituer un axe majeur de sa campagne.

Dans les sondages pour les primaires démocrates dans l'Iowa et le New Hampshire, les premières du calendrier, il est crédité de la troisième place, toutefois toujours loin derrière Biden et Sanders.

Il a levé sept millions de dollars au premier trimestre, dépassant des rivaux plus établis comme la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren.

Il est consultant pour la société McKinsey and Co et a servi en Afghanistan comme réserviste de la Marine.

Politique américaine

International