•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme fait une chute mortelle dans le Vieux-Montréal

Des camions de pompiers sont stationnés sur une rue.
Selon le SPVM, plusieurs personnes se trouvaient avec la femme sur la terrasse au moment de l'accident. Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

Une femme a fait une chute mortelle vers 20 h 30 samedi en tombant d'une terrasse du sixième étage d'un immeuble du Vieux-Montréal, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Véronique Dubuc, porte-parole du SPVM, a déclaré que la dame de 36 ans a fait une chute accidentelle d'une vingtaine de mètres après avoir tenté de « passer par-dessus une rampe pour récupérer un objet ».

Toujours selon la police, plusieurs personnes se trouvaient avec la femme sur la terrasse au moment du drame.

Les techniciens paramédicaux d'Urgences-santé ont effectué des manœuvres de réanimation sur la victime, mais malheureusement, son décès a été constaté sur les lieux.

Vers 23 h, quelques policiers étaient dans le vestibule de l'Hôtel Bonaparte, sur la rue Saint-François-Xavier, entre les rues Saint-Paul et Notre-Dame.

À l'intérieur, des employés de l'hôtel ont refusé de répondre aux questions de La Presse canadienne, alors que devant l'établissement, des touristes et des passants discutaient de l'accident.

Brett Henning, un Américain en visite qui prenait un verre dans le restaurant en face de l'hôtel, a dit à La Presse canadienne qu'il avait vu une quinzaine de voitures de police arriver en quelques minutes. « Une vingtaine de policiers couraient dans la rue et ils se sont précipités à l'intérieur de l'hôtel. »

Des touristes qui étaient attablés dans un restaurant en face de l'hôtel au moment de l'accident ont affirmé qu'ils n'avaient vu personne tomber dans la rue avant l'arrivée des policiers, et La Presse canadienne a constaté qu'une quinzaine d'agents étaient réunis dans une cour intérieure, derrière l'hôtel, quelques heures après le drame.

Justice et faits divers