•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des femmes posent « pour le rose » à Baie-Comeau

Des photos pour la cause du cancer du sein - Le reportage de Marie-Jeanne Dubreuil
Marie-Christine Rioux

Des milliers de femmes du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique se sont fait photographier cette semaine dans le cadre de la campagne de financement « Une pose pour le rose ». Depuis trois ans maintenant, cet évènement permet d'amasser des fonds au profit de la Société canadienne du cancer.

En échange d’un don de 20 $, les participants à l'activité peuvent se prêter à une séance photo personnalisée.

Plus de 260 photographes professionnels bénévoles se sont prêtés au jeu cette année.

L’an dernier, la campagne réunissait 190 photographes et a permis d’amasser la somme de 257 000 $, soit le double de l’objectif initial.

Cette année, l’objectif est d’amasser une somme de 325 000 $.

En 2018, l'événement Pose pour le rose a permis d'amasser plus de 250 000 $ à l'échelle du pays. En 2018, l'événement « Une pose pour le rose » a permis d'amasser plus de 250 000 $ à l'échelle du pays. Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

À Baie-Comeau, elles sont cinq photographes à s'être senties interpellées par la cause. Geneviève Rioux-Savard de Baie-Comeau est l’une d’elles.

Je travaille beaucoup, mais quand je vois les femmes être heureuses de leur photo, être fières d'elle, de se trouver belles... C'est vraiment un beau cadeau.

Geneviève Rioux-Savard, photographe

La photographe enchaîne les séances photo personnalisées pour une soixantaine de femmes.

Guylaine Poulin et Geneviève Rioux-SavardGuylaine Poulin et Geneviève Rioux-Savard Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Avec l'organisation et les retouches, plus de soixante-quinze heures de bénévolat s'accumulent pour elle.

C'est la deuxième année. Puis, je vous dirais que l'année passée, je n’avais pas de coiffeuse, pas de maquilleuse. Cette année, je suis rendue avec trois maquilleuses, trois coiffeuses, ajoute la photographe.

Guylaine Poulin attendait pour se faire photographier par Geneviève. Diagnostiquée d'un cancer du sein en octobre 2018, Guylaine a décidé de prendre part à l'activité « Une pose pour le rose », pour aider la cause des femmes comme elle.

Je voyais ça passer pis je trouvais ça très touchant. Cette année j'ai eu un diagnostic moi-même du cancer du sein ça fait que j'ai voulu participer, affirme Guylaine Poulin.

La photographe Geneviève Rioux-Savard montre les images à Guylaine Poulin.La photographe Geneviève Rioux-Savard montre les images à Guylaine Poulin. Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Elle n’aurait jamais cru que sa première séance photo à vie se ferait sans cheveux.

Je n'ai pas pris de photos de moi pas de cheveux sur la tête. Ça donne l'occasion d'être maquillée et de se trouver quand même belle avec une tête pas de cheveux!

Guylaine Poulin, participante à « Une pose pour le rose »

Selon Guylaine Poulin, l’activité-bénéfice permet aussi à des femmes de se rencontrer et de discuter de leurs expériences liées au cancer sur un ton plus joyeux qu’à l’habitude.

Des dizaines de femmes nord-côtières se sont faites photographiées samedi dans le cadre de la levée de fonds Pose pour le rose. Des dizaines de femmes nord-côtières se sont faites photographiées samedi dans le cadre de la levée de fonds « Une pose pour le rose ». Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

La campagne de financement « Une pose pour le rose » a été créée avec l’objectif d’amasser des fonds pour lutter contre le cancer du sein, mais surtout, pour que les femmes se sentent belles, qu'elles soient atteintes ou non du cancer.

L'événement a été créé en 2017 par une photographe du Saguenay, Marilyn Bouchard.

D’après un reportage de Marie-Jeanne Dubreuil

Côte-Nord

Événements caritatifs