•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mystère du vieux portefeuille emmuré enfin résolu

De vieux billets de deux dollars ont mal encaissé le fil du temps

Photo : Facebook/Carolan Guay

Charles D'Amboise

Plus de 50 ans après avoir été perdu, le portefeuille retrouvé cette semaine lors des travaux de rénovation du restaurant Le Continental, dans le Vieux-Québec, a été finalement remis à la famille de son propriétaire, René Grégoire, mort à 27 ans.

C’est donc la belle-sœur du défunt, Constance Grégoire, qui a reçu le précieux objet des mains d'un copropriétaire du restaurant Le Continental samedi midi.

« Mon dieu, je reconnais sa signature, a-t-elle déclaré. Ça me touche, surtout quand je pense à quel point sa famille va être émue. »

Sylvain Pageau, l'un des copropriétaires du restaurant, ne pensait jamais qu'un vieux portefeuille retrouvé dans un mur ferait autant parler de lui.

« J'ai huit tables qui m'en ont parlé. Il y en a même un qui s'est présenté comme étant René Grégoire. C'est une belle anecdote. On met ça dans les annales du restaurant », a-t-il dit.

C’est quand même spécial parce que, dans le fond, c'est juste un vieux portefeuille.

Sylvain Pageau, copropriétaire du restaurant Le Continental

René Grégoire est décédé d'une maladie à l'âge de 27 ans. À l'époque, il était cartographe pour un organisme qui est aujourd'hui devenu le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Il aurait laissé son portefeuille dans la cloison du mur en 1967, lorsque la cuisine du restaurant avait été entièrement rénovée.

En plus de renfermer plusieurs photos en noir et blanc, l'objet contenait également la somme de 22 $, ce qui vaudrait aujourd'hui près de 180 $, selon un outil de calcul de la Banque du Canada.

De vieux billets de deux dollars dans un portefeuille vieux de 50 ans retrouvé lors de travaux au restaurant Le Continental à QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De vieux billets de deux dollars ont mal encaissé le fil du temps

Photo : Facebook/Carolan Guay

« Comme personne, je l'ai connu quelques années, et ce qu'on me dit, c'était un très bon petit gars. Comme vous voyez, il a beaucoup de succès », a souligné Constance Grégoire.

Le portefeuille sera exposé pendant quelques semaines au restaurant Le Continental. Il sera ensuite remis à la famille.

« Je vais le donner à sa sœur et son frère, c'est à eux d'avoir ce souvenir-là », a conclu Mme Grégoire.

Avec les informations de Jonathan Lavoie

Québec