•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les producteurs agricoles bas-laurentiens en plein préparatifs pour l'été

Une femme achète des légumes.
La ferme des Herbes salées du Bas-du-Fleuve proposait des légumes frais poussés en serre aux passants du marché. Photo: Radio-Canada / Marie-Christine Rioux
Marie-Christine Rioux

Une vingtaine d'exposants agroalimentaires ont présenté leurs produits aux visiteurs du second marché de Pâques de Rimouski samedi. L'événement leur a permis de renouer avec leur clientèle après l'hiver, avant d'entrer dans leur saison la plus occupée de l'année.

Quelques centaines de Rimouskois ont pu remplir leurs sacs à provisions de produits locaux en prévision de Pâques.

Avec la neige qui fond peu à peu, les différents producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent amorcent déjà leurs préparatifs en vue de leur production estivale.

Guy Caron emballe la viande qu'il vient de vendre à une cliente.Le copropriétaire de la Ferme Luron, Guy Caron Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Guy Caron, copropriétaire de la Ferme Luron, a vendu des pièces de viande de boeuf et de veau biologiques aux visiteurs du marché.

Le printemps représente toujours une période très occupée pour lui.

Ce sont les naissances. On passe des nuits blanches par bouts. Les vaches ont des petits veaux. [...] On ne chôme jamais.

Guy Caron, copropriétaire de la Ferme Luron

Guy Caron s'affaire aussi à se procurer les semences nécessaires à ses cultures de céréales destinées à la consommation humaine.

Du sarrasin bio certifié, c'est rare. C'est assez difficile. Souvent, je suis obligé de semer [à nouveau] ma semence parce que je n'en trouve pas, soutient-il.

Nadia Vaillancourt et sa collègue posent pour la caméra dans leur kiosque du marché public.Nadia Vaillancourt et sa collègue, devant les produits de La Cabottine Saveurs indigènes Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

La fondatrice de La Cabottine Saveurs indigènes, Nadia Vaillancourt, avoue avoir été, elle aussi, bien occupée au cours des dernières semaines.

Son entreprise se spécialise dans la cueillette de produits comestibles retrouvés en forêt comme les champignons ou les têtes de violon.

On forme notre petite équipe parce que ça demande quand même des connaissances. On prépare nos équipements de cueillette. On remet en route les frigos. Nos canots même, pour aller aux têtes de violon. On y va parfois en canot. Préparer nos ateliers de transformation et tout ça, énumère Nadia Vaillancourt.

Guy Bouillon place des produits sur une tablette.Guy Bouillon dans le kiosque du Jardin Nature Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

De son côté, le propriétaire du Jardin Nature, Guy Bouillon, a déjà bien entamé ses semis.

C'est sûr qu'il ne manque pas de travail au printemps.

Guy Bouillon, propriétaire du Jardin Nature

Sa ferme, située à Saint-Anaclet-de-Lessard, se spécialise dans la production de légumes et de fines herbes biologiques, frais ou transformés.

La production de petits plants, des petites plantules, en pouponnière. J'ai la serre qui est déjà pas mal semée. J'ai des plants qui vont attendre d'être repiqués aussi. Alors là, on va attendre que ça fonde un peu, avance Guy Bouillon.

Une dame paye l'un des producteurs.Une dame achète des produits au marché public de Pâques. Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le Marché public de Rimouski sera de retour tous les samedis au parc de la Gare à compter du 25 mai.

Bas-Saint-Laurent

Agriculture