•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Vancouver, les nouveaux gratte-ciels sont énergivores

Le quartier Coal Harbour à Vancouver
Le quartier Coal Harbour à Vancouver Photo: Radio-Canada / Philippe Moulier
Radio-Canada

Les nouveaux gratte-ciels de Vancouver consomment deux fois plus d'électricité que les anciens immeubles construits dans les années 80, déclare BC Hydro dans un nouveau rapport.

D’après la société d’État, même si ces tours sont commercialisées comme étant écoénergétiques, leurs prestations luxueuses font grimper les factures mensuelles de leurs occupants.

Le rapport souligne qu’il faut beaucoup de courant pour faire tourner les saunas, les piscines, les bains chauds, les salles de sport et même les salles de quilles qui se trouvent dans les tours.

Celles-ci ont aussi plus d’appartements et sont plus grandes que les anciens bâtiments. « Souvent, tout fonctionne 24 heures sur 24, que ce soit la lumière dans les couloirs et les halls d’entrée ou les ascenseurs », dit Tanya Fish, une porte-parole de BC Hydro.

« [Les propriétaires] ne se rendent pas compte des coûts supplémentaires ajoutés aux factures d’électricité, ajoute-t-elle, car ces dernières sont incluses dans les frais de copropriété ».

Entre 1999 et 2009, les immeubles de Vancouver ont vu en moyenne leur consommation d’électricité exploser de 65 %, constate BC Hydro, soit la plus forte hausse jamais recensée.

Colombie-Britannique et Yukon

Immobilier