•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'exposition agricole d'Earlton « plus pertinente que jamais »

Des moutons
Des fermiers d'Earlton et des environs prennent part chaque année à l'exposition agricole annuelle. Photo: Exposition agricole d'Earlton
Bienvenu Senga

L'exposition agricole annuelle d'Earlton, dans le Témiscamingue ontarien, se conclut samedi. Selon les organisateurs, l'événement vieux de plus de 50 ans, est encore plus pertinent aujourd'hui que jamais.

Plus de 60 exposants - agriculteurs, fermiers, assureurs et vendeurs d’équipements agricoles - étaient au rendez-vous vendredi et samedi au centre récréatif d’Earlton.

Selon l’un des organisateurs de l’exposition, Yves Gauthier, l’événement est désormais investi de la mission de préserver l’héritage agricole de la région.

C’est bon que la communauté voit ce qui se passe dans l’agriculture pour pouvoir comprendre, parce qu’avant, on avait toujours une connexion avec une ferme. Les gens avaient soit des parents ou des grands-parents qui venaient d’une ferme. Les enfants et beaucoup de parents ne comprennent pas grand chose dans le monde de l’agriculture et dans le monde de leur manger.

Yves Gauthier, membre de l’équipe d’organisation de l’exposition agricole d’Earlton
Des kiosques de vendeurs dans un grand espace intérieurDes assureurs et vendeurs d'équipement agricole prennent part à l'exposition agricole annuelle d'Earlton. Photo : Exposition agricole d'Earlton

Grâce à un partenariat conclu avec les écoles de la région, plus de 800 élèves prennent part chaque année à l’exposition de deux jours.

L’événement, chancelant il y a quelques années, a d’ailleurs dû se réinventer en éliminant notamment les frais d’entrée et en instaurant une vente aux enchères afin de pouvoir défrayer les coûts de la location du site de l’exposition.

Ça a repris en pleine force, les exposants sont contents, note M.Gauthier.

Promouvoir le Nord comme destination agricole

À cinq mois du Concours international de labour qui se tiendra à Verner, dans la municipalité de Nipissing Ouest, la coordonnatrice de l’événement, Catherine Levac-Lafond, a tenu à se rendre elle-même à Earlton.

Son déplacement comportait une composante de recrutement de commanditaires, mais le village d’Earlton avait ceci de particulier qu’il a lui-même accueilli le concours en 2009.

Earlton a bâti le chemin pour ça et maintenant, on a la chance de profiter d’un événement comme ça. C’était un bel exercice pour leur rappeler que l’événement revenait et il y avait un enthousiasme parce que les gens d’Earlton savaient déjà ce que c’était, affirme Mme Levac-Lafond, qui ajoute même avoir pu allonger sa liste de bénévoles.

Elle souligne aussi les retombées économiques de l’événement, qui attire environ 80 000 visiteurs des quatre coins de la province chaque année.

Quand on apporte un événement de cette envergure dans notre région, on ne peut pas seulement dire que ça va avoir un impact pour le Npissing Ouest. C’est un impact à la grandeur du Nord-Est de l’Ontario. Il y a des gens qui vont venir et qui vont loger dans des hôtels à North Bay, Sudbury et Nipissing Ouest, dans des chalets, qui vont faire du magasinage, fait-elle savoir.

Le concours international de labour aura lieu du 17 au 21 septembre.

Nord de l'Ontario

Agro-industrie