•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rachel Notley appelle au rassemblement

Une femme parle dans un micro. Il y a du monde derrière elle qui l'écoute. Ils sont tous debout.
Rachel Notley sera à Calgary samedi, puis à Edmonton dimanche, pour des derniers discours de campagne avant les élections mardi. Photo: CBC
Radio-Canada

À cinq jours des élections, la chef du Parti néo-démocrate, Rachel Notley, a appelé tous les indécis à se rallier derrière elle, lors de son discours de campagne, vendredi, à Calgary.

La candidate du NPD a voulu montrer à la population ses capacités de chef, prête à entendre les différents points de vue et à soutenir tous les Albertains. « Même si vous n’adhérez pas à toutes nos idées, vous pouvez être sûrs que vous serez toujours entendus », lance-t-elle au public présent au rassemblement.

Je me bats pour une seule Alberta, sans distinction d’appartenance politique.

Rachel Notley, chef du NPD

Rachel Notley craint que son rival principal, le candidat du PCU, Jason Kenney, ne mette la province en péril s’il devenait le nouveau premier ministre de l’Alberta. « Il veut faire des compressions et privatiser le système de santé, comme aux États-Unis, déplore-t-elle. Il veut ajouter des péages routiers, supprimer le paiement des heures supplémentaires et mettre en péril le projet de pipeline Trans Mountain. »

Il veut faire sauter des mois de négociations autour du pipeline uniquement pour faire les grands titres.

Rachel Notley, chef du NPD

Quatre années de plus?

La candidate du NPD a fini par rappeler tout le travail que son gouvernement et elle avaient réalisé ces quatre dernières années, demandant à la population de renouveler le « contrat de confiance » pour poursuivre ce travail. Elle a également élargi son appel à tous ceux qui envisagent de voter pour le Parti libéral ou le Parti albertain, afin de faire front contre les conservateurs.

Selon le dernier sondage de la firme Angus Reid, rendu public vendredi, même si l’écart se resserre entre le PCU et le NPD, les néo-démocrates sont toujours annoncés perdants.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale