•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bigre, un burlesque urbain présenté en première nord-américaine à Toronto

Bigre, Tristan Bernard (Paris), 24 mai 2016,
La pièce Bigre est présentée à Toronto. Photo: Courtoisie / Fabienne Rappeneau
Marie-Eve Dumulong

Le Théâtre français de Toronto et le Canadian Stage présentent la première nord-américaine de Bigre, une pièce mélo burlesque qui a conquis la France et remporté le prix Molière de la meilleure comédie en 2017.

Bigre mets en vedette trois maîtres clowns, trois antihéros qui vivent dans des chambres de bonnes et dont le public est invité à suivre leurs quotidiens, leurs vies et leurs amours.

L’histoire parle de la solitude dans les grandes villes, de la solitude contemporaine, des gens qui ont du mal à trouver leurs ambitions et à se développer, mais qui en même temps sont remplis de rêves.

Pierre Guillois, cocréateur et metteur en scène de Bigre
Bigre, Tristan Bernard (Paris), 24 mai 2016, Bigre est présenté à Toronto jusqu'au 28 avril Photo : Courtoisie / Fabienne Rappeneau

L’histoire est sans paroles et est inspirée des grands comme Charlie Charplin, Mr. Bean et Jacques Tati, mais avec une touche de modernité et de nouveauté.

Le plus grand défi a été de créer des personnages riches sans paroles, c’est-à-dire très profond avec des parcours de vie complexes, mais de façon à ce que les spectateurs comprennent tous les enjeux sans aucun mot pour l’expliquer , raconte Pierre Guillois.

C’est aussi un défi pour les comédiens de jouer sans paroles et de faire confiance à sa propre mécanique, son corps, pour exprimer les émotions, la vérité et les états d’âme comme l’explique Pierre Guillois, co-créateur, metteur en scène et aussi interprète dans la pièce.

Bigre est à l’affiche jusqu’au 28 avril au Berkeley Street Theatre à Toronto.

Toronto

Théâtre