•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La parité hommes-femmes atteinte chez Produits Boréal

Une femme au travail dans les installations de Boréal

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Radio-Canada

Fait rare dans une usine : Produits Boréal d'Alma atteint la parité hommes-femmes.

La direction de la compagnie spécialisée dans la construction de maisons et de chalets en bois vient d'ailleurs de recevoir une nouvelle machine qui facilitera le travail des représentantes de la gent féminine, généralement moins fortes physiquement que les hommes.

Leurs collègues masculins profiteront aussi du nouvel équipement, plus ergonomique. L’impact devrait se faire sentir sur la productivité entre les murs de l’usine, où oeuvrent une centaine de personnes.

Cette ligne-là va permettre d'avoir plus de femmes opératrices des équipements de découpe et plus d'automatisation. Les pièces sont plus faciles à faire manipuler en raison des possibilités que les machines offrent, observe la directrice générale, Audrey Coulombe.

Le directeur de l’usine, Steeve Morel, croit que la présence de femmes en grand nombre au travail recèle des avantages. Depuis la création de la compagnie en 2012, la direction a redoublé d’ardeur pour en recruter plus.

Cynthia Maurais-Claveau circule dans les installations de Boréal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cynthia Maurais-Claveau est l'une des nombreuses femmes à travailler chez Produits Boréal.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Ça change vraiment la dynamique. On dirait que l'ambiance est meilleure. Quand c'est tout le temps avec des hommes, le sourire n’est pas tout le temps là, mais quand il y a des femmes à travers, ça change vraiment.

Steeve Morel, directeur de l'usine, Produits Boréal

Produits Boréal est en croissance. La direction remarque un taux de rétention des employés plus élevé depuis qu’elle embauche plus de femmes. Un élément non négligeable, en pleine pénurie de main-d’œuvre.

D'après le reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires