•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau camp techno pour les adolescents à Gatineau

Deux groupes de jeunes travaillent sur des ordinateurs.

La Fabrique mobile Outaouais offre déjà différentes activités et ateliers de codage et de programmation aux jeunes de la région.

Photo : La Fabrique mobile Outaouais

Radio-Canada

Encourager les adolescents à poursuivre des études supérieures en technologie, c'est le défi que se donne la coopérative de solidarité La Fabrique mobile Outaouais pour une première fois cet été.

Un texte de Maïka Lammequin

Pendant trois semaines, de juillet à août, des jeunes âgés de 12 à 15 ans pourront participer au Camp Découverte Techno, code ta mission, au Cégep de l’Outaouais.

Les jeunes n’ont pas une vision des métiers qui touche le numérique. Pourtant, il y a tellement de domaines dans lesquels la technologie est présente : la construction, la santé ou les transports, avance la directrice générale de la coopérative, Audrey Demars.

Ce camp misera sur la découverte des technologies et de la robotique. Les matins seront dédiés à des missions et des projets qui mêlent la programmation à l’électronique, tandis que les après-midis seront consacrés à des immersions et des visites en entreprises. Cette formule, axée sur la pratique, permet aux jeunes de s’impliquer et de se familiariser avec le monde des technologies.

Démarrée à Montréal et à Québec l’an dernier, l’initiative est menée par l’organisme Prompt Innov, qui cherche à rallier la communauté technologique au Québec. Pour sa deuxième année, le camp d’été s’installe également dans les régions de Sherbrooke, Trois-Rivières et Chicoutimi.

Gatineau a vraiment adopté la mission et est embarqué à pieds joints dans le projet, explique la coordonnatrice provinciale du Camp Découverte Techno, Éliane Béliveau.

Mme Béliveau estime que c’est à l’âge de 12, 13 et 14 ans que les jeunes définissent leurs intérêts à l’école.

On veut vraiment faire comprendre aux adolescents, s’ils ont un intérêt [pour les sciences et les technologies], de ne pas lâcher et de continuer.

Éliane Béliveau, coordonnatrice provinciale du Camp Découverte Techno

Encourager la participation des filles

Des partenaires offriront un certain nombre de bourses pour les filles inscrites ou même aux jeunes dont les parents ne pourraient pas se permettre de les envoyer au camp. Également, deux filles par camp se verront remettre des bourses par Prompt Innov.

Souvent, les adolescentes sont très bonnes en mathématiques et en sciences, mais ne vont pas nécessairement se diriger vers ces métiers, croit Mme Demars.

Éliane Béliveau explique pour sa part que les partenariats auprès des cégeps et des universités sont importants, puisqu’ils permettent d’avoir accès à des locaux et à des outils tels que des ordinateurs. Ainsi, le camp devient accessible à un plus grand nombre de jeunes.

Actuellement, La Fabrique mobile Outaouais tente de cibler des entreprises, des conférenciers et des sujets afin d’offrir des thématiques variées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !