•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le congrès de l'ACFAS à Sherbrooke en 2020

Jean-Pierre Perreault, Lyne Sauvageau et Miles Turnbull lors de la conférence de presse de l'ACFAS.

L'Université de Sherbrooke et l'Université Bishop's recevront le congrès de l'ACFAS en 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les universités de Sherbrooke et Bishop's accueilleront en 2020 le congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS), soit le plus important événement scientifique francophone.

En tout, 5000 congressistes en provenance d'une quarantaine de pays envahiront Sherbrooke durant cinq jours. Le congrès, ouvert au public, prévoit de nombreuses présentations, des colloques et des périodes d'échange.

Le congrès est aussi une occasion de réseautage pour la relève scientifique qui y présentera ses travaux.

Le thème « Du jamais su » a pour objectif de faire comprendre à la population l'importance [des] découvertes et comment elles vont changer leur vie, souligne Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l'Université de Sherbrooke. Le coprésident du congrès soutient que d'importantes percées scientifiques n'ont souvent pas tout le rayonnement auquel elles ont droit, principalement hors de la communauté scientifique.

Il s'agira de la 8e fois que l'Université de Sherbrooke est l'hôte de l'ACFAS, dont une 2e fois en partenariat avec l'Université Bishop's.

La recherche est très importante à l'Université Bishop's. Nos chercheurs, nos étudiants publient et travaillent de façon bilingue. On a plusieurs professeurs, chercheurs qui sont francophones, rappelle le vice-principal académique de l'Université Bishop's, Miles Turnbull. Pour lui, il s'agit d'un moment précieux pour faire rayonner son université.

Le congrès, qui regroupera plus de 200 colloques multidisciplinaires et qui abordera les grands enjeux du monde de la recherche, se tiendra du 4 au 8 mai 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !