•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines d'emplois grâce au cannabis à Saint-Gabriel-de-Rimouski

Une grappe de cannabis sèche sur une étagère.
Des investissements importants doivent être faits à Saint-Gabriel-de-Rimouski pour implanter une usine de cannabis médical. (Archives) Photo: CBC / Erik White
Julie Tremblay

Le Groupe KDA et CanNorth Medic souhaitent investir 10 millions de dollars à Saint-Gabriel-de-Rimouski pour construire une usine de production de cannabis médicinal, ce qui pourrait créer une vingtaine d'emplois dans la municipalité de près de 1200 habitants.

Le groupe d'investisseurs spécialisé dans le marché pharmaceutique et le cannabis médicinal a déjà réalisé divers travaux dans l'ancien bâtiment du centre de transformation des viandes de Saint-Gabriel et attend son permis de Santé Canada avant de commencer sa production.

On avance tranquillement dans le projet, on aimerait que ça accélère davantage, [...] on attend impatiemment l'arrivée de la licence de Santé Canada, précise le président-directeur général du Groupe KDA, Marc Lemieux.

Le bâtiment de l'ancien centre de transformation des viandes de Saint-Gabriel a été clôturé.Le bâtiment de l'ancien centre de transformation des viandes de Saint-Gabriel a été clôturé l'été dernier en prévision de l'installation d'une usine de cannabis. (Archives) Photo : Radio-Canada

Groupe KDA voit grand à Saint-Gabriel-de-Rimouski. En plus des investissements de 10 millions de dollars pour la première phase du projet, une deuxième phase est envisagée pour laquelle 40 millions de dollars supplémentaires seront investis.

Cette somme servirait à agrandir l'usine afin qu'elle puisse avoir une superficie 15 fois plus grande que le bâtiment actuel. Marc Lemieux estime que l'ensemble du projet pourrait créer de 50 à 75 emplois.

Dans la première phase, il va y avoir entre 10-18 personnes [embauchées]. Dans la deuxième phase, je ne peux pas vous mentionner vraiment combien d'employés, mais quand on sera rendus à 300 000 pieds carrés, on va avoir au moins entre 50 et 75 employés.

Marc Lemieux, PDG du Groupe KDA
Le maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski, Georges DeschênesLe maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski, Georges Deschênes Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Le maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski, Georges Deschênes, croit que le projet s'annonce bien et il se réjouit des emplois qu'il devrait créer dans sa municipalité.

On a beaucoup de jeunes qui font du fly-in fly-out. S'il y a des emplois de qualité à Saint-Gabriel, on aura plus de chances de les garder sur place.

Georges Deschênes, maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski

M. Deschênes ajoute que l'agrandissement de l'ancien bâtiment du centre de transformation des viandes devrait également générer des retombées économiques pour les entreprises de la région qui pourront participer à la construction et fournir des matériaux.

Si tout va bien, la production de cannabis pourrait commencer dès l'automne à Saint-Gabriel-de-Rimouski.

Groupe KDA et CanNorth Medic font actuellement des démarches pour développer d'autres projets au Bas-Saint-Laurent, mais préfèrent finaliser le projet de Saint-Gabriel avant d'en parler publiquement.

Bas-Saint-Laurent

Emploi