•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des syndiqués manifestent à Fredericton pour des salaires équitables

Des dizaines de personnes marchent en brandissant des pancartes syndicales et en soufflant dans des cornets.

Les manifestants défilent au centre-ville de Fredericton vendredi midi.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Une manifestation de travailleurs syndiqués se met en branle à Fredericton en appui aux employés de foyers de soins du Nouveau-Brunswick qui réclament de meilleurs salaires et conditions de travail.

L’événement organisé par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) rassemble quelques centaines de travailleurs de foyers de soins, des infirmières, des travailleurs sociaux, des ingénieurs et des chauffeurs d'autobus scolaire.

Les manifestants se sont rassemblés devant le palais de justice pour défiler dans la rue King, devant l'édifice gouvernemental Chancery.

Il s'agit d'une marche pour des salaires équitables organisée dans le cadre du conflit de travail des foyers de soins, explique le SCFP.

Les manifestants défilent le long d'une rue.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les manifestants pressent le gouvernement de leur accorder des hausses salariales équitables.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Environ 4100 travailleurs de 46 foyers de soins de la province sont sans contrat de travail depuis 2016. Le litige porte essentiellement sur les salaires et les conditions de travail.

Le gouvernement de Blaine Higgs, qui tient à réduire la dette publique, soutient pour sa part qu'il n'a pas les moyens d'accorder aux travailleurs tout ce qu'ils demandent.

Les manifestants réclament de nouvelles négociations avec le gouvernement. Ils rejettent sa plus récente proposition d’une augmentation salariale de 1 % par année pendant quatre ans. Selon les syndiqués, c’est une hausse dérisoire.

C’est 1 % par année. Qu’est-ce que tu fais avec 1 %? Comme dans dix ans on a eu 1 %. Un pour cent, pas de pain pour toi demain, lance une manifestante, Tina Murphy, préposée aux soins dans le foyer Villa Providence à Shediac.

Des manifestants tiennent des pancartes qui portent chacune une lettre du mot « solidarité ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs groupes de syndiqués participent à la manifestation.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

On est ici aujourd’hui pour démontrer la solidarité avec les foyers de soins. C’est une marche de solidarité pour démontrer que les négociations, ce que le gouvernement a à donner sur la table équivaut à 10 ¢, affirme un manifestant, Serge Plourde, employé au site d’enfouissement sanitaire d’Allardville.

Les syndiqués demandent plutôt 20 % sur quatre ans, en expliquant que cela donnerait 1 $ de plus l'heure aux préposés des foyers de soins.

Avec des renseignements de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Syndicalisme