•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conservateurs unis : Andrew Scheer appuie Jason Kenney à Calgary

les deux debout sur la camionnette bleue  de campagne de Jason Kenney au milieu de la chute de neige s'adressent à la foule.

Le chef du Parti conservateur de l'Alberta, Jason Kenney, à gauche, et le chef du Parti conservateur fédéral, Andrew Scheer, assistent à un rassemblement de campagne à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Charlotte Dumoulin

Radio-Canada

À moins d'une semaine des élections albertaines, le chef conservateur fédéral Andrew Scheer a fait le voyage jusqu'à Calgary pour afficher son soutien à Jason Kenney, le chef du Parti conservateur uni (PCU).

Lors d'un rassemblement jeudi sur un terrain de baseball devant environ 500 personnes, les deux hommes ont exposé, sous la neige, leur vision d'une politique conservatrice à l'échelle fédérale et provinciale.

Leur message était clair. Pour Andrew Scheer, Jason Kenney est le bon dirigeant pour faire progresser l'Alberta. Selon Jason Kenney, Andrew Sheer est celui qui doit remplacer Justin Trudeau.

Les deux dirigeants ont promis de remplacer chacun leurs rivaux.

« Rachel Notley et Justin Trudeau ont la même attitude à l'égard de nos industries du secteur de l'énergie », a déclaré le chef du Parti conservateur du Canada.

Durant leurs allocutions, tous deux ont axé leur discours sur l’industrie de l’énergie et les pipelines.

« Pour que nous puissions construire des pipelines, réglez une partie du problème mardi et je ferai en sorte que Justin Trudeau ne soit pas réélu en octobre », a déclaré M. Sheer.

La réélection de Justin Trudeau constituerait une menace pour nos intérêts.

Jason Kenney, le chef du Parti conservateur uni

D'après Jason Kenney, une possible réélection de Justin Trudeau alimenterait une nouvelle crise d'unité nationale : « Les Albertains ont déjà traversé quatre années d’adversité, de déclin économique et de stagnation. »

L’argument de l’unité

Selon M. Scheer, M. Kenney a mis en place un parti de droite uni qui « accueille des personnes de divers horizons, y compris des personnes de religions et d'ethnies différentes ».

Une foule rangée en ligne qui attend sous la neige Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Environ 500 personnes ont attendu sous la neige l'arrivée de Jason Kenney et Andrew Sheer.

Photo : Radio-Canada

Jason Kenney a amené plus de gens dans le mouvement conservateur.

Andrew Scheer, le chef conservateur fédéral.

« Partout où je vais au Canada, je rencontre différents types de conservateurs, mais dans chaque communauté, je rencontre des conservateurs de Jason Kenney », a-t-il ajouté.

Le chef du Parti conservateur uni s’est aussi exprimé à ce sujet. « Ce pays appartient à tous les Canadiens y compris les Québécois et les Albertains », a-t-il dit en français.

Le PCU en tête

Le PCU continue de mener dans les sondages, malgré la controverse qui règne depuis le début de la campagne. Divers candidats conservateurs ont été critiqués pour leurs propos homophobes et islamophobes.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête également sur la victoire de M. Kenney aux élections du parti en 2017.

Debout sur la camionnette de campagne bleue de Jason Kenney, au milieu des chutes de neige, Andrew Scheer a déclaré à la foule qu’il était temps de changer les choses.

« C’est l’hiver en Alberta depuis trop longtemps, mais le printemps est à nos portes », a-t-il déclaré.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Élections provinciales