•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tourisme : le gouvernement embauche une conseillère après avoir annoncé des compressions

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, le 26 mars 2019.
Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick (archives) Photo: Radio-Canada / Michel Corriveau
Radio-Canada

Après avoir congédié la sous-ministre du Tourisme en mars dernier et avoir annoncé des compressions importantes, le gouvernement embauche une entrepreneure à titre de conseillère auprès du premier ministre en matière de tourisme. Elle relèvera directement de Blaine Higgs.

Yennah Hurley réfléchit depuis longtemps à la façon d’améliorer le marketing touristique du Nouveau-Brunswick. Déjà en 2012, l’entrepreneure de Quispamsis avait fait le tour de la province dans un véhicule récréatif et participait chaque semaine à l’émission de radio Shift sur les ondes de CBC, offrant des conseils sur les choses à faire et à voir dans la province.

Aujourd’hui, elle occupe un poste au gouvernement du Nouveau-Brunswick. C’est Blaine Higgs lui-même qui a pensé à elle pour le poste de conseillère auprès du premier ministre en matière de tourisme.

À ce titre, elle touchera un salaire annuel se situant entre 150 000 $ et 175 000 $, ce qui correspond à l’échelle salariale d’un sous-ministre. Rappelons que la sous-ministre du Tourisme, Françoise Roy, embauchée par les libéraux en 2016, a été congédiée par Blaine Higgs en mars dernier.

Un portrait de Yennah Hurley.Yennah Hurley est la nouvelle conseillère auprès du premier ministre en matière de tourisme au Nouveau-Brunswick. Photo : Facebook : Yennah Hurley

Sa mission durant les deux années de son contrat sera d’aider les fonctionnaires à adopter de nouvelles idées pour attirer les visiteurs. Elle se rapportera directement à Blaine Higgs.

Des gens formidables travaillent au ministère, avait déclaré le premier ministre dans une entrevue récente avec CBC. Mais il est possible qu’ils aient parfois des œillères, avait-il ajouté. Vous pensez toujours que vous faites ce qu’il y a de mieux, mais des perspectives différentes peuvent vous aider à élargir votre imagination.

Blaine Higgs a donc recruté Yennah Hurley pour faire bouger les choses malgré la forte augmentation des revenus touristiques au cours des deux dernières années.

Les libéraux assurent d’ailleurs que la nouvelle employée du gouvernement a une tâche difficile : maintenir la croissance pour atteindre l’objectif de revenus de 2 milliards de dollars d’ici 2025 que s’est fixé le gouvernement. Et ce, malgré une réduction de 37 % du budget du ministère du Tourisme.

Donc, on fait des compressions, mais après, le premier ministre se permet d’embaucher une consultante personnelle, une amie qu’il a rencontrée il y a deux ans.

Le député libéral Jacques LeBlanc
Jacques LeBlanc, candidat libéral, Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé.Jacques LeBlanc, candidat libéral, Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé Photo : Radio-Canada / Mélanie Léger

Jacques LeBlanc fait référence à la réduction du budget annoncée lors des prévisions budgétaires présentées à un comité de la législature plus tôt durant la semaine.

Blaine Higgs confirme qu’il connaît Yennah Hurley depuis environ deux ans et qu'elle habite dans sa circonscription. Il assure avoir été impressionné, parce qu’elle est extrêmement passionnée à propos du tourisme au Nouveau-Brunswick.

Yennah Hurley n’était pas disponible pour une entrevue jeudi.

Maintenir la stratégie malgré des compressions importantes

Les libéraux de Brian Gallant ont annoncé leur stratégie de croissance en tourisme et leur objectif d'atteindre 2 milliards de dollars de recettes dans ce domaine en 2017. Ils ont dépensé 12,6 millions de dollars en capital en 2018-2019 et environ 6 millions de dollars en marketing.

Cette stratégie était dirigée par la sous-ministre Françoise Roy, congédiée par Blaine Higgs en mars dernier. Nous avons laissé partir une sous-ministre très compétente qui connaissait bien ses dossiers, a commenté Jacques LeBlanc.

Lors de la présentation de son premier budget le mois dernier, le gouvernement progressiste-conservateur a annoncé que les dépenses en tourisme passeraient de 20,2 millions de dollars l’année passée à 12,8 millions cette année.

Le ministre Robert Gauvin en entrevue.Le ministre Robert Gauvin répète l'engagement de son gouvernement à construire le pont : « c'est une priorité numéro 1. » Photo : Radio-Canada

Mais selon le ministre du Tourisme, Robert Gauvin, le gouvernement est encore commis à la stratégie de croissance, et les compressions ne l’empêcheront pas d’arriver à l’objectif de 2 milliards de dollars, mais peut-être moins rapidement que prévu.

On a enlevé un peu plus que prévu, ça, je l’admets. Ça va peut-être prendre une année ou deux de plus [que 2025].

Robert Gauvin, ministre du Tourisme

Quand je suis arrivé au ministère, l’équipe m’avait prévenu que, dans la croissance, il y avait des compressions de prévues pour cette année. Ça faisait partie de la stratégie, conclut Robert Gauvin.

Avec les informations de Jacques Poitras de CBC

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale