•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maintien des quotas de pêche au crabe des neiges et à la crevette : le ministre défend sa décision

Crabe des neiges.
Crabe des neiges Photo: Getty Images / Chefmd
Radio-Canada

Le ministre des Pêches et des Océans, Jonathan Wilkinson, défend sa décision de maintenir certains quotas de pêche à la crevette et au crabe des neiges dans l'est du pays.

Des plans pour la saison de pêche ont été modifiés la semaine dernière après une rencontre entre des représentants de l'industrie et le ministère, une situation plutôt rare.

Une source de tensions

Les tensions entre les pêcheurs et le ministère des Pêches et des Océans sur la question des quotas ne datent pas d'hier.

Portraits des manifestants dans le centre-ville de Saint-Jean.Environ 500 membres du syndicat FFAW-Unifor ont manifesté le 19 mars à Saint-Jean de Terre-Neuve. Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Les pêcheurs de Terre-Neuve-et-Labrador craignaient une diminution de leurs quotas pour la pêche au crabe des neiges. En 2017, des mécontents étaient entrés de force dans un édifice du ministère, à Saint-Jean, pour se faire entendre. Ce printemps, ils se sont à nouveau mobilisés.

Quant aux pêcheurs de crevettes du Nouveau-Brunswick et du Québec, ils redoutaient une quatrième baisse en quatre ans de leurs quotas.

Finalement, après plusieurs rencontres, Ottawa a annoncé le report de la révision de ces quotas à l'an prochain.

Pour prendre cette décision, le ministre des Pêches et des Océans, Jonathan Wilkinson, indique avoir pris en compte non seulement les avis des scientifiques, mais aussi les préoccupations des pêcheurs.

Jonathan Wilkinson au Fonds des pêches de l'Atlantique.Le ministre des Pêches et des Océans, Jonathan Wilkinson. Photo : Radio-Canada

Maintenir le quota pendant deux ans est en accord avec la science, dit-il. Mais les pêcheurs doivent savoir que probablement l'année prochaine nous devons avoir une réduction, précise le ministre.

Des pêcheurs soulagés

Les pêcheurs se sentent finalement écoutés. Lorsque viendra la révision des quotas l'an prochain, ils espèrent que le ministère adoptera une approche plus rigoureuse.

Michel Légère.Michel Légère, président de l'Association des crevettiers acadiens du Golfe (ACAG). Photo : Radio-Canada

C'est à notre grande surprise qu'on a vu que le ministère voulait appliquer une diminution, mais on a réussi à leur faire comprendre que c'était différent sur les fonds de pêches que ce qu'eux autres voyaient, dit Michel Légère, président de l'Association des crevettiers acadiens du Golfe (ACAG).

Selon Hugo Bourdages, biologiste de Pêches et Océans Canada, les stocks de crevettes déclinent depuis 2010, mais la pêche n'aurait pas un gros impact sur la conservation de la ressource.

C'est vraiment les conditions environnementales, le réchauffement de l'eau et la prédation des sébastes. Par exemple l'année passée, on avait estimé que la prédation était six fois plus importante que la pêche commerciale, explique M. Bourdages.

À Terre-Neuve-et-Labrador, les pêcheurs de crabe des neiges se réjouissent eux aussi d'avoir réussi à éviter une diminution de leurs quotas. Comme les crevettiers, ils se sentent écoutés.

D’après le reportage d’Olivier Lefebvre

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie des pêches