•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet Beauport 2020 freiné par le bar rayé?

Un bar rayé du fleuve Saint-Laurent.

Le projet Beauport 2020 menacerait l’habitat naturel du bar rayé.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Le projet d'expansion du Port de Québec dans la baie de Beauport pourrait être freiné en raison d'une espèce de poisson patrimoniale.

Le quotidien Le Devoir a rapporté jeudi que le projet Beauport 2020, qui consiste en la construction d’un quai de plus de 600 mètres en eau profonde, menace un habitat essentiel pour le bar rayé.

Après avoir disparu des eaux du fleuve Saint-Laurent durant les années 1960, le bar rayé y a été réintroduit à partir de 2002 dans le cadre d’un programme du gouvernement du Québec.

Or, la zone où le Port souhaite construire son nouveau terminal pour conteneurs se trouve dans une aire de reproduction de l’espèce classée en voie de disparition.

Esquisse du projet Beauport 2020Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le projet Beauport 2020 comprend l'ajout de 610 mètres de quai en eau profonde.

Photo : Port de Québec

« Catastrophique »

Selon le directeur général de Nature Québec, Christian Simard, les travaux de construction auraient des conséquences « catastrophiques » pour le bar rayé.

« On pourrait perdre des années et des années d’investissements, d’assainissement, d’aménagements qui ont été faits pour sauver cette espèce-là », déplore M. Simard en entrevue à Radio-Canada.

Le projet du Port de Québec risque d’anéantir ces efforts-là et de faire disparaitre à nouveau le bar rayé.

Christian Simard, directeur général, Nature Québec
Christian Simard dans les studios de Radio-Canada à QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Christian Simard, directeur général de Nature Québec, dans les studios de Québec.

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

En attente de réponses

M. Simard rappelle que le bar rayé est une espèce protégée. Il mentionne que Pêches et Océans Canada pourrait faire obstacle à Beauport 2020.

« On ne voit pas comment ce projet-là peut se réaliser s’il détruit l’habitat du bar rayé, notamment, puis surtout, qui n’a pas véritablement de justification économique », soutient le militant pour l’environnement.

Le Devoir précise que l’Agence canadienne d’évaluation environnementale attend toujours les réponses qu’elle a formulées au Port de Québec au sujet de la zone de reproduction du bar rayé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Protection des espèces