•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu de mesures concrètes pour le Nord de l'Ontario dans le budget Fedeli

Le ministre en chambre parle aux côtés du premier ministre Doug Ford.

Le ministre des Finances souligne qu'il est un résident du Nord de l'Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Pierre-Mathieu Tremblay

Le ministre des Finances de l'Ontario a consacré une partie de son discours de présentation du budget en chambre jeudi au Nord de l'Ontario, dont il dit être « un fier résident ».

Mais les mesures concrètes destinées au Nord sont rares dans le document budgétaire. Le gouvernement Ford n’annonce pas le retour du train Northlander, qui reliait Toronto et Cochrane, qui était pourtant une promesse électorale.

Alors que plus de 11 milliards de dollars sont consacrés au transport en commun dans la grande région de Toronto, le gouvernement Ford s’engage tout au plus à répondre aux besoins locaux en matière de transport dans le Nord en optimisant les services de transport de passagers par autobus et par rail dans le Nord de l’Ontario.

Quant au gisement de chromite du Cercle de feu, dont le développement pourrait générer des millions de dollars en retombées économiques, le budget Fedell se limite à mettre fin aux retards qui entravent le développement du projet minier, dont la première mention dans un budget ontarien remonte au début de la décennie, à l’époque où Dalton McGuinty dirigeait la province

En fait, le résumé des mesures destinées au Nord contenu dans le budget ne comporte pratiquement pas de promesses chiffrées.

On parle par exemple :

  • d’élaborer une stratégie relative à la foresterie et de créer un groupe de travail sur les mines
  • de mener des consultations sur la proposition d’abroger la Loi de 2010 sur le Grand Nord
  • de soutenir le branchement des collectivités éloignées au réseau électrique
  • d’aider les établissements d’enseignement postsecondaire de petite taille dans le Nord à s’adapter à la baisse des droits de scolarité.

La volonté de l’Ontario d’investir pour permettre un meilleur accès au service de large bande et au réseau cellulaire est réitérée dans le budget. Cet engagement, qui devrait permettre de desservir plusieurs communautés nord-ontariennes, verra un investissement de 315 millions de dollars en cinq ans à l’échelle provinciale.

Statu quo

Alors que certaines municipalités craignaient un désengagement provincial dans les travaux d’élargissement déjà annoncés pour des routes importantes de la région, le budget confirme que les projets d’élargissement de la route 69 entre Sudbury et Toronto et celui de sections de la route 17 à l’ouest de Kenora se poursuivront.

Les Autochtones

La plupart des ministères ontariens voient leur budget réduit, à l’exception de quelques ministères, dont ceux de l’Éducation et de la Santé.

Le ministère le plus durement touché est celui des Affaires autochtones, dont le budget est sabré de près de 50 %, passant de 146 M$ l’an dernier à 74,4 M$ en 2019.

Un autre ministère associé au Nord de l’Ontario qui est davantage touché par les compressions budgétaires est celui des Richesses naturelles et des Forêts, dont le budget passera de 834 M$ en 2018 à 672 M$ en 2019.

Politique provinciale

Politique