•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tensions entre la Ville de Shawinigan et ses pompiers

Des pompiers devant un camion de pompiers avec beaucoup de fumée

Des pompiers de Shawinigan lors d'une intervention (Juillet 2018)

Photo : Radio-Canada

Marilyn Marceau

Les relations sont tendues entre la Ville de Shawinigan et les pompiers qui sont en désaccord dans différents dossiers. Le renouvellement de la convention collective et une plainte des pompiers à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) crée des frictions.

La relation entre la Ville et les pompiers n’est « pas très bonne », affirme le président de l’Association des pompiers et pompières de Shawinigan (APPS), Benoît Ferland.

Le syndicat donne comme exemple le fait que la Ville ait annulé la rencontre prévue le 8 avril dernier entre les deux parties au sujet de la convention collective et au cours de laquelle elle devait déposer ses offres.

La Ville de Shawinigan affirme qu’elle avait besoin de plus de temps pour se préparer.

Les pompiers ont déposé leurs demandes le 12 mars dernier.

Selon le syndicat, les points en litige sont notamment le salaire, le régime retraite et le nombre de pompiers en caserne.

Ils sont présentement 8 pompiers sur le territoire durant un quart de travail, mais le président du syndicat souligne que les normes (NFPA) qui régissent les services incendie recommandent d’en avoir 10 et c’est aussi ce que le schéma de couverture de risques de la Ville indique.

On demande à avoir plus de personnel en caserne pour assurer une meilleure sécurité et une meilleure efficacité des opérations.

Benoît Ferland, président de l’Association des pompiers et pompières de Shawinigan

La prochaine rencontre portant sur renouvellement de la convention collective est prévue le 15 avril.

Les pompiers de Shawinigan sont sans contrat de travail depuis le 1er janvier 2017.

Plainte des pompiers à la CNESST

Les pompiers de Shawinigan ont déposé une plainte à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) pour dénoncer des décisions prises par la direction du service incendie de la Ville et qui auraient mis la sécurité des pompiers, en novembre 2018.

La Commission a rédigé un rapport qui n’a pas été rendu public. Le syndicat affirme que la CNESST aurait demandé à la Ville de corriger 12 dérogations.

Il y a déjà un comité qui travaille sur les plaintes qui ont été faites à la CNESST, indique le maire Michel Angers, on va laisser ces gens-là faire leur travail.

Je ne peux pas vous dire que je suis heureux de ce genre d’interventions.

Michel Angers, maire de Shawinigan

Le maire de Shawinigan croit que le syndicat fait exprès de montrer du doigt la ville, en pleines négociations.

Dans toute mon histoire professionnelle, je n’ai jamais vu une façon comme telle de se préparer à une négociation, dit-il. Ça fait partie de leur stratégie à eux.

Le syndicat réfute cette allégation. Il affirme qu’il ne s’agit pas d’une stratégie, mais de dossiers séparés qu’il juge important d’adresser.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale