•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les piétons de Vancouver pourraient-ils être mieux protégés?

La sécurité des piétons devrait être améliorée à Vancouver, selon une ancienne urbaniste de la ville.

Photo : Radio-Canada / David Horemans

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Vancouver dispose d'une solution efficace pour améliorer la sécurité des piétons, mais tarde à la mettre en place, dénonce une urbaniste de la Ville à la retraite, Sandy James. Elle croit que le feu vert avancé pour les piétons devrait être mis en pratique à plus grande échelle dans la ville.

Lorsqu'il y a un feu vert avancé, les piétons commencent à traverser l'intersection avant que les voitures ne puissent le faire. Pendant les trois à sept secondes où ils ont de l’avance sur les voitures, les piétons sont plus visibles, et moins à risque face aux automobilistes qui veulent effectuer un virage. Le site web de la Ville de Vancouver indique que le feu vert avancé a pour effet de « renforcer le droit de passage prioritaire » des piétons et d'améliore leur sécurité.

Dans le cadre d’un projet pilote, la stratégie a été adoptée à l’intersection des rues Burrard et Davie en 2014 . « Nous observons une réduction de 17 à 20 % des conflits entre piétons et automobilistes à cet endroit », souligne Winston Chou, le directeur du trafic et de la gestion des données de la Ville de Vancouver.

Depuis, le feu vert avancé a été mis en place dans trois autres intersections. Sandy James considère que c’est largement insuffisant. « Il faut que cette stratégie soit adoptée partout », dit-elle.

4 intersections à Vancouver, 2000 à New York

Par rapport à d’autres grandes villes nord-américaines, Vancouver accuse du retard avec ses quatre intersections où le feu vert est avancé pour les piétons est utilisé. La mesure a été adoptée à 80 coins de rue à Toronto et à 2000 intersections dans la ville de New York.

Malgré les résultats positifs du projet pilote à l’angle de Burrard et Davie, la Ville de Vancouver a décidé de prendre son temps avant d’étendre cette pratique à grande échelle. « Nous voulons encore prendre au moins un an ou deux pour nous assurer que cela fonctionne bien », affirme Winston Chou.

De son côté, à la lumière de ses 25 ans d’expérience comme urbaniste à Vancouver, Sandy James soutient qu'un projet pilote d’une durée de cinq ans est amplement suffisant.

Avec les informations de Joel Ballard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !