•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Î.-P.-É. : le sort de l’école francophone au coeur de la campagne dans Évangéline-Miscouche

Montage photo des trois candidats à l'élection du 23 avril 2019 dans Évangéline-Miscouche, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Nick Arsenault (Parti vert), Sonny Gallant (Parti libéral) et Jason Woodbury (Parti progressiste-conservateur) sont candidats dans Évangéline-Miscouche.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

Une course serrée se dessine dans Évangéline-Miscouche, cette circonscription majoritairement francophone et rurale de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le candidat du Parti libéral, Sonny Gallant, brigue un quatrième mandat. Son siège est convoité par Nick Arsenault, un francophone de la région qui se présente sous la bannière du Parti vert, ainsi que par Jason Woodbury, le chef des pompiers de Miscouche, candidat du Parti progressiste-conservateur, et le candidat du Nouveau Parti démocratique, Grant Gallant.

Un enjeu local est sur toutes les lèvres : celui du centre communautaire Évangéline et de son école. Un remplacement, ou l’amélioration du centre, c’est la priorité numéro un, je dirais, pour la communauté, affirme Alcide Bernard, maire de Wellington. Depuis des années, enseignants, élèves et résidents réclament des fonds pour rénover le centre, ou le reconstruire.

Le centre d'éducation Évangéline.

Le centre d'éducation Évangéline en avril 2019.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Cette préoccupation trouve un écho chez les trois candidats rencontrés cette semaine. Ils assurent que des rénovations au bâtiment actuel, ou la construction d’un nouvel établissement, seront entreprises sous le prochain gouvernement.

L'absence de fonds dans le plus récent budget d'immobilisation de l'Île-du-Prince-Édouard pour rénover ou remplacer l'École Évangéline, construite dans les années 1960, a soulevé l’ire de la communauté francophone.

Le député sortant, Sonny Gallant, refuse de dire si cela va nuire à ses chances de réélection.

Sonny Gallant à son bureau de circonscription durant la campagne électorale 2019.

Le député libéral Sonny Gallant demande aux électeurs d'Évangéline-Miscouche un 4e mandat.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le conseil scolaire francophone avait Évangéline comme priorité, mais nous avons jugé qu’il y avait encore du travail à faire à l’École-sur-Mer, dit-il. On recommence à examiner l’École Évangéline.

Sonny Gallant trouve sur son chemin un enseignant de l’École Évangéline : Nick Arsenault, directeur du Conseil scolaire-communautaire Évangéline, est le candidat du Parti vert.

Nick Arsenault interviewé près de l'une de ses affiches électorales en avril 2019.

Nick Arsenault, candidat du Parti vert dans Évangéline-Miscouche.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Les citoyens ont été frustrés à travers les années par la façon dont le gouvernement libéral de Wade MacLauchlan a géré cet enjeu, dit M. Arsenault. Ça fait très longtemps qu'il y a un comité sur pied qui cherche le renouvellement du Centre Évangéline.

La grande priorité pour moi, insiste le candidat des verts est d’assurer que ce dossier-là avance.

Jason Woodbury en entrevue à l'extérieur près d'une de ses affiches électorales.

Le pompier Jason Woodbury est le candidat du Parti progressiste-conservateur dans Évangéline-Miscouche.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le candidat du Parti progressiste-conservateur, Jason Woodbury, veut aussi régler cette question une fois pour toutes.

Je suis déterminé à travailler avec la communauté pour que des fonds soient disponibles pour effectuer des rénovations, ou construire entièrement une école, dit M. Woodbury.

L'École Évangéline.

L'École Évangéline.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Alors que l’élection provinciale promet d’être serrée, le dossier rend l’issue de la course encore plus incertaine dans cette circonscription.

Il n’y a pas un siège qui est garanti au niveau de la province, puis je ne pense pas qu’Évangéline-Miscouche est l'exception, conclut Nick Arsenault.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Île-du-Prince-Édouard

Élections provinciales