•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux rives culturelles main dans la main pour un virage numérique

Le pont Alexandra, entre Ottawa et Gatineau.
Le pont Alexandra, entre Ottawa et Gatineau. Photo: Radio-Canada / Michel Aspirot
Christelle D'Amours

Le 11 avril se déroule le premier volet de la Tournée numérique rassemblant 14 organismes des milieux culturels et éducatifs de la capitale nationale. S'amorce ainsi une collaboration entre les acteurs du monde de la culture de l'Outaouais et celui de l'Ontario, pour mieux naviguer dans l'univers numérique en pleine expansion.

La Tournée numérique est née d’une initiative de Culture Outaouais, Théâtre Action et le Réseau des arts d’Ottawa, dans le cadre du Programme d’échanges culturels Québec-Ontario. Ça mijotait depuis des années de vouloir faire des échanges entre les deux rives, des maillages, témoigne la directrice générale par intérim de Culture Outaouais, Claudine Chauret.

Ça répondait vraiment aux besoins des gens de la région d’en apprendre plus sur le numérique, mais de se partager entre eux ce qui se fait déjà dans la région.

Claudine Chauret, directrice générale par intérim de Culture Outaouais

Initialement, il était prévu que le projet ne se déroule que sur une seule journée, mais les intervenants se sont rendu compte que les besoins d’information étaient grands et le désir de partager les expertises, bien présent.Pour les artistes et le milieu culturel, il n’existe pas de frontières , lance Mme Chauret.

Dans un contexte régional de proximité, pourquoi alors ne pas s’être rassemblés avant? Il y a des facteurs de langue, mais aussi de méconnaissance de l’un et de l’autre, explique la directrice générale par intérim de Culture Outaouais. On a tout intérêt en tant que région à travailler ensemble pour prendre le virage numérique dans le milieu culturel .

Claudine Chauret précise que les outils numériques en culture sont devenus incontournables pour faire connaître et diffuser les contenus culturels. Il reste toutefois du travail à faire pour mieux outiller et infomer les artistes, les travailleurs de l’industrie, ainsi que les organismes.

C’est un bon moment pour l’Outaouais et Ottawa de dire : ''On a des expertises, on les partage, puis on se questionne [sur les enjeux]." On n’a pas la réponse à tout.

Claudine Chauret, directrice générale par intérim de Culture Outaouais

Voilà pourquoi la journée de formation prévue au départ s’est finalement transformée en initiative de plus grande envergure. Pour la première fois, 14 organismes d’Ottawa et de l’Outaouais ont travaillé de concert pour offrir 5 volets de formation thématiques auxquels sont conviés gens du public, artistes et intervenants culturels.

La Tournée numérique se décline en 5 grandes thématiques :

1- Le lien entre la culture, l’éducation et les technologies
2- L’émergence et la mise en marché du balado
3- Rejoindre les clientèles en utilisant les données
4- La place de l’humain dans la création et le numérique
5- Rendre le patrimoine accessible par la numérisation

Une expertise bien de chez nous

Autant du côté d’Ottawa que de l’Outaouais, le milieu culturel foisonne d’idées et de projets. Selon Claudine Chauret, des expertises se développent en silo et il est grand temps de créer des projets transfrontaliers.

Au lieu de faire venir des organisations de Montréal pour venir parler du numérique, on y est allés avec nos expertises régionales.

Claudine Chauret, directrice générale par intérim de Culture Outaouais

L'objectif primaire est de créer des liens par le biais du réseautage.[On souhaite] que ces gens-là continuent à se parler, qu’ils développent des projets ensemble, puisqu’ils développement le réflexe de se contacter lorsqu’ils font face à des enjeux, des problématiques ou même des réussites qu’ils veulent partager, renchérit Mme Chauret.

Le partage commence ce jeudi, avec un panel de « perturbateurs » qui innovent en conjuguant art, éducation et technologie. La discussion est animée par Chantal Rodier, professeure et chercheuse à l’Université d’Ottawa qui se concacre à développer la coopération entre les facultés d'art et de génie.

Je pense qu’on ne connaît pas notre richesse locale, que ce soit de part et d’autre [de la rivière].

Chantal Rodier, professeure et chercheuse à l’Université d’Ottawa

Pour la scientifique, les plateformes numériques offrent une belle occasion d’échange, car elles constituent de nos jours un langage universel. Ça enrichit pour faire des innovations dans tous les domaines, incluant les domaines créatifs.Ça transforme non seulement le résultat, donc les artefacts qu’on peut faire dans les arts, mais ça transforme aussi la façon de penser et la façon d’opérer entre disciplines, expose Mme Rodier.

POUR Y ALLER 

Étape 1 : Art, éducation et numérique
Le jeudi 11 avril de 14 h à 17 h à la Galerie d’art d’Ottawa

Étape 2 : Balado et mise en marché
Le jeudi 18 avril de 9 h 30 à 15 h au Centre culturel Jacques-Auger

Ottawa-Gatineau

Arts