•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le TDSB prévoit un déficit de 28,7 M$ à cause des compressions en éducation

Une salle de classe et des élèves, assis, de dos.

Le Conseil scolaire du district de Toronto (TDSB) prévoit un déficit de 28,7 M$ l'an prochain en raison de la réforme en éducation du gouvernement provincial.

Photo : CBC / Brian Higgins

Radio-Canada

Le Conseil scolaire du district de Toronto (TDSB) devra combler un manque à gagner de 28,7 millions de dollars l'an prochain en raison des coupes en éducation annoncées par le gouvernement provincial. Ces informations ont été dévoilées dans un document présenté au comité du budget du Conseil scolaire.

Selon la réforme en éducation dévoilée le mois dernier par la ministre de l'Éducation, Lisa Thompson, le nombre moyen d'élèves par classe de la 4e à la 8e année augmenterait de 23,84 à 24,5.

Le Conseil scolaire estime que cette mesure coûtera près de 10 millions de dollars l’an prochain.

La présidente du TDSB, Robin Pickley, explique que les conseils d'administration n'ont pas encore pris connaissance de la façon dont ces compressions seront réparties.

Nous n'avons pas les chiffres définitifs. C'est ce que nous savons pour le moment. Nous espérons que la situation ne s'aggravera pas. Nous allons devoir prendre de grandes décisions.

Robin Pickley, présidente du TDSB

Le Conseil scolaire n'a pas encore décidé ce qu'il devra retrancher pour rééquilibrer ses comptes. Toutefois, la présidente du TDSB craint que les élèves en ressentent les effets, peu importe les changements apportés.

On s'attend à ce que des milliers de postes d'enseignants soient perdus pendant que ces changements - y compris une hausse du nombre d’élèves moyen dans les classes du secondaire - sont introduits progressivement, et ce, même si la ministre de l'Éducation, Lisa Thompson, a déclaré qu'il n'y aurait pas de "perte d'emploi involontaire", affirme la présidente du Conseil scolaire.

Des compressions budgétaires déguisées, selon le TDSB

Le TDSB affirme qu'il devra congédier 216 enseignants de l'élémentaire pour tenir compte du nouveau budget, mais que cela est impossible parce que sa convention collective avec le syndicat d'enseignants exige un effectif moyen de 23,24 élèves par classe au primaire.

Le conseil d'administration estime qu’il en coûtera 9,6 millions de dollars par année.

Cette réduction de l'effectif des classes est en fait une compression budgétaire.

Robin Pickley, présidente du TDSB

On m'a simplement dit : "On ne vous financera qu'à 24,5", mais nous devons embaucher jusqu'à 23 personnes, alors c'est à nous de combler la différence, dit-elle.

Le Conseil scolaire s’attend également à perdre les 9,9 millions de dollars de l'Allocation pour l'ajustement des coûts pour le personnel du milieu de l'éducation.

La province affirme que les conseils reçoivent déjà suffisamment d'argent sous forme de subventions pour couvrir ces dépenses, ce que conteste le TDSB.

Le Conseil scolaire du district de Toronto déclare qu'il pourrait également perdre 7,9 millions de dollars à cause de la décision de la province de réduire le financement des éducatrices et éducateurs de la petite enfance.

D’autre part, le Conseil affirme que 800 enseignants du secondaire du TDSB - lesquels n'ont pas le même effectif moyen obligatoire dans leur convention collective que les enseignants de l'élémentaire - perdront leur emploi au cours des quatre prochaines années, parce que la province fera passer le nombre moyen d'élèves des écoles secondaires de 22 à 28.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique