•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux ont 12 fois plus d’argent que les conservateurs à Terre-Neuve-et-Labrador

Montage photographique montrant les deux chefs côte à côte.
Le Parti libéral de Dwight Ball (à gauche) dispose de bien plus d'argent que le Parti progressiste-conservateur de Ches Crosbie (à droite) pour entreprendre la prochaine campagne électorale. Photo: CBC/Katie Breen
Radio-Canada

À l'approche du déclenchement d'élections provinciales à Terre-Neuve-et-Labrador, des données communiquées à Élections T.-N.-L. indiquent que les libéraux ont 12 fois plus d'argent dans leurs caisses que les progressistes-conservateurs, qui forment l'opposition officielle.

Les deux partis ont soumis leurs états financiers à l’agence plus tôt ce mois-ci, la loi exigeant qu’ils rendent ces chiffres publics le 1er avril au plus tard.

Les libéraux ont entamé l’année avec 172 000 $ dans leur compte bancaire. Les progressistes-conservateurs n’ont que 14 947 $ et le NPD, 8297 $.

Les progressistes-conservateurs ont soumis leurs états financiers avec 10 jours de retard, ce qui leur a valu une amende de 500 $.

Le chef du parti, Ches Crosbie, attribue ce retard à des formalités bancaires. Tous les documents étaient prêts, dit-il, mais il a fallu attendre une confirmation de la banque pour savoir combien d’argent se trouvait dans le compte.

Portrait de Ches Crosbie. Le chef du Parti progressiste-conservateur Ches Crosbie Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

En tant que chef, explique M. Crosbie, il n’a pas la responsabilité de s’occuper des finances du parti à moins qu’il n'y ait un problème. Il dit faire confiance au personnel du parti pour gérer ces fonds. Il juge que le retard de 10 jours n’est qu’un problème technique.

Le chef progressiste-conservateur affirme qu’il ne savait pas combien d’argent il y avait dans le compte du parti. Mais il ajoute que son équipe travaille très fort pour recueillir des fonds et que les progrès sont très satisfaisants.

Le Parti progressiste-conservateur a recueilli 56 000 $ en 2017, puis 82 190 $ en 2018.

La sélection d’un chef coûte cher

Les données communiquées à Élections T.-N.-L. révèlent l’étendue des coûts associés à la sélection et à l’élection d’un nouveau chef.

Les progressistes-conservateurs ont dépensé 131 590 $ pour faire une course à la direction qui a mené au couronnement de Ches Crosbie.

Ils ont ensuite dépensé 39 523 $ pour l’élection partielle dans Windsor Lake, remportée par Ches Crosbie, soit plus d’argent que les libéraux qui y ont consacré 33 154 $.

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale