•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refuser de payer une partie de ses impôts pour promouvoir la paix

Zoom sur le drapeau du Canada qui figure sur l'uniforme porté par l'un des membres des Forces armées canadiennes.
Le gouvernement du Canada dépense environ 32 milliards de dollars pour les Forces armées chaque année. Photo: La Presse canadienne / Lars Hagberg
Radio-Canada

Depuis environ 10 ans, Ernie Wiens et sa conjointe Charlotte ont décidé de perdre environ 10 % de leurs impôts fédéraux, l'équivalent de ce que le gouvernement fédéral perçoit de chaque contribuable pour financer les Forces armées canadiennes, et versent cet argent plutôt dans un fonds en fiducie pour la paix, géré par l'organisme Conscience Canada.

« On pense simplement qu'il faut faire contrepoids au message qu'on entend dans notre pays et dans le monde, lance Ernie Wiens. On est profondément convaincus que la violence n’est pas le meilleur moyen de résoudre nos problèmes. »

Le gouvernement du Canada dépense environ 32 milliards de dollars annuellement pour les Forces armées.

M. Wiens affirme que payer pour cette partie du budget fédéral entre en conflit avec la foi chrétienne. Il dit que sa foi « l’appelle à aimer ses ennemis et à prier pour eux. »

Tout comme les objecteurs de conscience ont pu éviter la conscription en effectuant d'autres tâches en temps de guerre, Ernie Wiens souhaite que le gouvernement permette à ces mêmes personnes d'utiliser une partie de leurs impôts pour promouvoir la paix.

Une femme et un hommeSelon Charlotte et Ernie Wiens, payer pour l'armée est en conflit avec leur foi chrétienne. Photo : Konrad Loewen

« Le but de l'exercice est de faire pression sur le gouvernement pour qu'il mette en place un fonds légal pour la paix. On veut que ce soit une option pour les Canadiens qui ne veulent pas soutenir la guerre », ajoute-t-il.

En plus d'inclure une note à l'Agence du revenu du Canada expliquant leur geste, les Wiens envoient une lettre au premier ministre, au ministre des Finances et à leur député.

Au départ, la seule réponse du gouvernement était sous forme de lettres leur rappelant qu’ils devaient encore une partie de leurs impôts. Toutefois, le gouvernement a récemment commencé à retenir une partie des paiements du Régime de pensions du Canada de M. Wiens.

« C'est une question qui me tient beaucoup à coeur et il y a des risques lorsque vous prenez des mesures comme celles-ci », affirme-t-il.

L'argent déposé dans le fonds de fiducie de Conscience Canada n'appartient pas à l'organisation. La personne qui a déposé l'argent en conserve le contrôle et l’organisation espère que le gouvernement créera un fonds « de consolidation de la paix » dans lequel l’argent pourra être transféré.

Manitoba

Faits divers