•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario à l'heure avancée de façon permanente?

Une très grosse horloge.

De nombreux gouvernements se questionnent sur le bien-fondé du changement d’heure.

Photo : La Presse canadienne / Charles Krupa

CBC

La députée de la circonscription d'Orléans, Marie-France Lalonde, souhaite que les couchers de soleil tardifs deviennent permanents, mettant fin au changement d'heure semi-annuel et passant à l'heure avancée pour de bon en 2020.

La députée libérale a présenté un projet de loi privé en ce sens mercredi à Queen’s Park. Si le projet de loi est adopté, l’Ontario passerait à l’heure avancée en mars 2020, comme prévu, et la province y resterait à jamais.

Outre les horloges ontariennes, qui seraient fixées à l’heure avancée, ce changement ferait en sorte que l’Ontario soit ensoleillé plus tard dans la journée de façon permanente. De fait, Mme Lalonde a intitulé son projet de loi le Sunshine Protection Act, ou Loi sur la protection pour la lumière du soleil.

À Ottawa, cela voudrait dire que pendant la journée la plus courte de l’année, le coucher du soleil surviendrait à 17 h 22 au lieu de 16 h 22, alors que le lever du soleil n’arriverait qu’à 8 h 39.

Mme Lalonde soutient que le temps est venu de cesser le va-et-vient des horloges. Selon elle, ce mouvement cause de la confusion chez les individus et est une source de maux de tête pour les entreprises. Nous savons aussi qu’il y a un impact sur la productivité. Nous savons également qu’il y a un gros impact sur la sécurité routière, a-t-elle dit.

La députée croit que la population aimerait quitter le travail en ayant toujours de l’ensoleillement. J’entends beaucoup de gens dire que lorsqu’ils reviennent à la maison à 16 h 30 et qu’il fait noir, ç'a un impact sur leur santé mentale.

La députée libérale Marie-France Lalonde au podium devant les drapeaux ontarien et canadienAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La députée libérale Marie-France Lalonde

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Elle n’est pas seule

La députée a reconnu que ce changement pourrait causer certains problèmes avec les territoires voisins, mais elle rappelle que la Californie a entamé le processus après un référendum sur la question. La Floride évalue elle aussi cette proposition.

N'empêche, la proposition de Mme Lalonde soulève certaines interrogations dans la région de la capitale nationale, compte tenu de la réalité frontalière avec le Québec.

Je ne peux pas entrevoir que l'heure du côté d'Ottawa soit distincte de celle du côté de Gatineau, a souligné l'ancien maire de Gatineau Yves Ducharme. Il faudrait selon lui un dialogue entre les deux provinces, et il serait nécessaire que des villes de l'Outaouais dont Gatineau adoptent la même heure que l'Ontario.

Mme Lalonde a indiqué qu’elle espère que son projet de loi privé puisse engendrer des discussions et que le gouvernement soutienne l’idée.

Ça nous touche tous, alors gardons le soleil pour une heure de plus, a-t-elle conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale