•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Mooseheads balaient les Wildcats et passent en demi-finale de la LHJMQ

Le joueur est devant le défenseur pour le contourner.

Antoine Morand (88) tente de passer le défenseur des Wildcats, Jonathan Aspirot.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

François Le Blanc

Deux buts en moins de deux minutes en troisième période ont permis aux Mooseheads d'Halifax de battre les Wildcats de Moncton par le pointage de 4 à 2. Du coup, ils ont balayé la série quart de finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en quatre matchs.

Pourtant, les Wildcats avaient bien entrepris la rencontre en marquant les deux premiers filets. Jakob Pelletier et Jérémy McKenna ont donné l’avance à Moncton en première période.

McKenna est immobile, devant ses coéquipiers, après son but.

Jérémy McKenna a inscrit le deuxième but des Wildcats lors du quatrième match de la série.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Les Mooseheads ont renversé la vapeur à partir du deuxième vingt. La troupe d’Éric Veilleux a mitraillé le gardien des Cats, Francis Leclerc, de 17 tirs. Le cerbère n’a cédé qu’à une seule reprise.

Le gardien est penché devant son filet prêt à affronter un tir.

Le gardien des Wildcats, Francis Leclerc, a été nommé la deuxième étoile du match.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Nous sommes restés en contrôle de nos émotions, nous n’avons pas paniqué, a déclaré le capitaine des Mooseheads, Antoine Morand, pour expliquer le revirement. Il ajoute que les joueurs savaient qu’ils pouvaient faire mieux.

Le tourbillon s’est poursuivi au dernier tiers, avec les buts de Keith Getson et Morand. Joël Bishop a complété la feuille de pointage.

Éric Veilleux en entrevue.

Éric Veilleux est l'entraîneur-chef des Mooseheads d'Halifax.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

On connaît nos capacités de pouvoir marquer, explique le mentor des Mooseheads, Éric Veilleux. Sauf que, des fois, il y a un processus à tout cela. Par exemple, on a joué trop dans la dentelle en première période.

Les jours sont autour du filet des Wildcats.

Les Mooseheads ont pris d'assaut le filet des Wildcats en troisièm période, alors qu'ils tiraient de l'arrière.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Du côté des Wildcats, les visages étaient longs. Francis Leclerc rappelle que les Mooseheads ont beaucoup de talent. Il a repoussé 42 des 45 tirs dirigés contre lui.

Ils ont capitalisé sur certaines occasions, dit Leclerc. Quand tu leur donnes un pouce, c’est sûr qu’ils vont le prendre.

Jokob Pelletier, yeux rougis, en entrevue.

L'attaquant des Wildcats, Jakob Pelletier, était inconsolable après la rencontre.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

L’attaquant Jakob Pelletier avait les yeux rougis après la défaite des siens.

C’est plus difficile que la saison soit finie que d’autre chose, dit Pelletier, la voix étranglée par l’émotion. Il nous a manqué de jus, un peu.

Pelletier a terminé les séries éliminatoires avec une blessure à une cheville.

Ça fait mal, car on la méritait. On méritait d’avoir une autre partie à Halifax.

Francis Leclerc, gardien des Wildcats

Les Wildcats vont maintenant faire le bilan en prévision de la prochaine saison.

De leur côté, les Mooseheads passent en demi-finale. Ils attendent le résultat des séries entre Drummondville et Sherbrooke ainsi qu'entre Rimouski et le Cap-Breton.

Antoine Morand était bien content de conclure le quart de finale en quatre parties.

La petite pause va faire du bien et on sera prêt pour la prochaine série. On a eu une première ronde assez difficile. On a appris beaucoup de cela et on a appliqué cela dans notre série contre Moncton.

Le capitaine des Mooseheads, Antoine Morand.

Nouveau-Brunswick

Hockey