•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jets-Blues : la bataille des mots a déjà commencé entre les bibliothèques

Des photos de titres de livres

La passion du hockey s'affiche même entre bibliothèques: celles de Winnipeg et Saint Louis se sont lancées dans un combat sur Twitter à coups de titres de livres.

Photo : Twitter

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La bataille entre les Jets de Winnipeg et les Blues de Saint Louis n'a pas encore commencé sur la glace, mais une guerre des mots fait déjà rage sur les réseaux sociaux. La bibliothèque de Winnipeg et celle de Saint Louis s'échangent, depuis mardi, des piques à coup de titres de livres et de jeux de mots.

C’est la bibliothèque de Winnipeg qui a dégainé la première dans cette première manche des séries. Forts de leur expérience acquise l’an dernier, les bibliothécaires de Winnipeg sont prêts au combat. « Nous avons préparé une petite guerre de gazouillis », confirme Barbara Bourrier-Lacroix, responsable des collections à la bibliothèque de Winnipeg.

Ici, l'avantage revient à celui qui manie le mieux les mots et les livres. Le but est, en effet, de faire un poème qui se déchiffre lorsqu’on lit les titres de livres dans l’ordre.

« Hey bibliothèque de Saint Louis, félicitations à votre d'équipe pour avoir atteint les séries! Une petite bataille de poèmes, ça vous tente? Place au spectacle! »

— Une citation de  Compte Twitter de la bibliothèque de Winnipeg

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que la bibliothèque de Saint Louis morde à l’hameçon et réponde, de façon très sarcastique, à la bibliothèque de Winnipeg.

« Bien que drôle, j’ai trouvé qu’il y avait un peu d’attitude [provocante] à Saint Louis! », rigole Barbara Bourrier-Lacroix. Il est vrai que la fin du message de Saint Louis est sans équivoque, puisque la bibliothèque invite les Jets de Winnipeg à finir… dans la poubelle.

« Merci bibliothèque de Winnipeg. Félicitations à votre équipe des Jets. Votre proposition à l'air amusante! Allons-y! »

— Une citation de  Compte Twitter de la bibliothèque de Saint Louis

Attente des fans

Les joutes verbales de la bibliothèque de Winnipeg ont remporté un franc succès l’an dernier et plusieurs Winnipégois attendaient ce retour avec impatience. « Même avant de lancer le défi à Saint Louis, on avait certains de nos usagers qui nous contactaient, par gazouillis, qui nous demandaient quand on allait commencer la nouvelle guerre », reprend Barbara Bourrier-Lacroix.

« On a reçu des gazouillis disant “on aime bien les joutes en séries, mais la chose que je préfère le plus c’est l’attitude de la bibliothèque publique de Winnipeg". »

— Une citation de  Barbara Bourrier-Lacroix, responsable des collections à la bibliothèque de Winnipeg

« Ça y est, c'est parti! La première bataille de bibliothèques entre celles de Winnipeg et de Saint Louis a commencé! »

— Une citation de  Compte Twitter de DowntownPeggy

Beaucoup de recherche

Pour le moment, seules des batailles de livres en anglais ont eu lieu, mais la responsable des collections estime que des échanges en français pourraient être possibles. « Nous sommes une province bilingue et nous avons des joueurs bilingues dans notre équipe », relève-t-elle.

Néanmoins, tout ce travail demande beaucoup de recherche et de créativité. « On fait des recherches au sujet de la bibliothèque publique, on fait des recherches au sujet de la ville, au sujet de l’équipe de hockey, des joueurs de cette équipe… On parcourt ensuite nos rayons pour trouver des titres de livres qui peuvent servir », détaille Barbara Bourrier-Lacroix.

Deux bibliothécaires, Monique Woroniak et Aileen Clear, sont en charge de préparer les munitions de Winnipeg pour cette guerre des mots. « Elles sont tellement créatives et ont beaucoup d’enthousiasme pour ce projet », se réjouit la responsable des collections.

Et ces deux soldats de l’humour winnipégois sont bien préparées pour faire face à une bataille qui pourrait être longue, si les Jets parvenaient à atteindre la finale de la Coupe Stanley. « Elles ont au moins un chariot [prêt et] plein de livres en attendant de voir quelles sortes de réponses nous allons recevoir », prévient Barbara Bourrier-Lacroix.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !