•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les opioïdes continuent à faire des milliers de morts au Canada

Photo de neuf pilules
Des comprimés d'un opioïde Photo: Associated Press / Patrick Sison
La Presse canadienne

L'Agence de la santé publique du Canada a publié de nouvelles données montrant que 3200 Canadiens sont morts après une surdose apparente d'opioïdes entre janvier et septembre de l'année dernière.

Les données indiquent également que le fentanyl et d'autres substances analogues continuent d'être « largement responsables » de la crise des opioïdes au Canada. En effet, 73 % des décès accidentels apparemment liés à des opioïdes survenus pendant ces neuf mois avaient un lien avec le puissant antidouleur.

Selon les autorités de la santé publique, la crise continue de toucher l'ensemble du pays, mais certaines provinces, notamment la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario, sont plus touchées que d'autres.

Les décès apparemment liés aux opioïdes sont comptabilisés à l'aide de données fournies par les bureaux des coroners en chef ou des médecins légistes des provinces et des territoires.

Il peut être difficile de dissocier les opioïdes des autres facteurs de décès, y compris différents médicaments et leurs maladies sous-jacentes. Il faut donc beaucoup de temps pour obtenir les chiffres et les analyser avant de pouvoir en tirer des conclusions.

Selon la docteure Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, ces nouvelles données sont un « rappel brutal » de l'importance de poursuivre et d'amplifier les efforts pour enrayer l'épidémie.

« Bien que nous devions prendre très au sérieux ces douloureuses pertes et ces données inquiétantes, nous devons continuer à renforcer notre réponse collective sur la santé publique », a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Santé publique

Santé