•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Assemblée de la francophonie exclue du huis clos du budget de l'Ontario

Deux hommes devant des micros

Carol Jolin, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO).

Photo : Radio-Canada

Natasha MacDonald-Dupuis

Pour la première fois depuis au moins trois ans, l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario sera exclue du huis clos du budget de l'Ontario.

Selon la députée libérale Marie-France Lalonde, plus de 600 groupes sont exclus cette année, alors que l'an dernier ils étaient environ 1 000.

Le huis clos permet aux médias et aux groupes d'intérêts privés d'examiner le budget avant qu'il soit déposé. Il se déroule de 8 h à environ 16 h, au moment où le ministre des Finances commence son allocution.

On a une certaine déception, parce qu'on y était dans les années précédentes.

Carol Jolin

Le président de l'AFO, Carol Jolin, se dit déçu et ajoute ne pas s'expliquer ce refus de la part de la province.

Moins d'accréditations

Selon un porte-parole du ministère des Finances, des travaux de construction sont en cours dans l’édifice MacDonald où se déroule le huis clos. Ainsi, moins d’accréditations ont été émises cette année par manque de place.

Marie-France Lalonde dit trouver cette réponse surprenante. « Quand tu veux, tu peux. Il y a plein d'autres espaces qu'ils auraient pu utiliser. C'est un premier budget et il y aurait pu avoir une attention portée pour pouvoir accommoder plus de gens ».

Carol Jolin confirme que depuis au moins 2016, un analyste politique de l'AFO participait au huis clos du budget de l'Ontario.

« On a fait toutes les démarches pour en faire partie, mais on n'a pas reçu d'accréditation », explique Carol Jolin, qui précise avoir embauché la firme d'affaires publiques Solstice, qui assistera au huis clos et préparera un compte-rendu des éléments pertinents du budget pour l'AFO.

Nord de l'Ontario

Associations francophones