•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alton Gas : la GRC arrête trois manifestants

L'activiste micmaque Michelle Paul près du barrage policier de la GRC à Fort Ellis, en Nouvelle-Écosse, le 10 avril 2019.

L'activiste micmaque Michelle Paul près du barrage policier de la GRC à Fort Ellis, en Nouvelle-Écosse, mercredi.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a arrêté mercredi trois manifestants sur le site d'un controversé projet d'entreposage de gaz naturel à Fort Ellis, près de Stewiacke, en Nouvelle-Écosse.

Les policiers ont aussi fermé une route rurale menant au site.

Des Autochtones sont opposés au projet de l’entreprise albertaine Alton Gas d’assécher des grottes salines pour y entreposer du gaz naturel dans d'énormes cavernes souterraines au nord d'Halifax, qui libérerait des dizaines de milliers de tonnes de saumure salée dans la rivière Shubenacadie.

En mars, la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse a accordé une injonction provisoire interdisant les manifestations sur le chemin Riverside à Fort Ellis, à Stewiacke. L'injonction oblige les manifestants à se tenir à un endroit clôturé.

Dans un communiqué publié mercredi, la GRC en Nouvelle-Écosse dit être obligée de faire respecter cette injonction si des personnes ne s’y conforment pas volontairement. La force policière s’y présentait comme intervenante impartiale dans ce dossier et disait qu’elle dépêchait sur place une équipe formée pour établir des relations avec divers groupes et diverses communautés et pour désamorcer les conflits.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Autochtones