•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à l'Î.-P.-É. : les néo-démocrates proposent un « nouveau pacte vert »

Un homme debout qui tient un document, entouré de personnes qui tiennent des affiches électorales.

Le chef du Nouveau Parti démocratique de l'Île-du-Prince-Édouard, Joe Byrne, était entouré de quelques candidats de son parti, lors du dévoilement de son programme électoral.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Île-du-Prince-Édouard propose un « nouveau pacte vert » aux électeurs de la province, à moins de deux semaines des élections du 23 avril.

Le parti qui occupe la quatrième place dans les sondages, avec 2 % à 4 % des intentions de vote, a dévoilé son programme électoral complet lors d'un point de presse à Charlottetown, mercredi matin.

Le chef néo-démocrate, Joe Byrne, ne se fait pas d'illusions. Il reconnaît d'emblée que son parti ne formera pas le prochain gouvernement. Mais il espère tout de même faire élire au moins un député afin d'influencer les décisions de l'Assemblée législative.

Si nous avons un gouvernement minoritaire, un parti plus petit peut avoir une influence assez grande.

Joe Byrne, chef du Nouveau Parti démocratique de l'Île-du-Prince-Édouard

Le NPD insulaire fonde beaucoup d'espoirs sur l'élection de Joe Byrne dans la circonscription de Charlottetown-Victoria Park, au centre-ville de la capitale, ou celle du seul député de l'histoire du parti, le Dr Herb Dickieson, cherche à reprendre du service dans O'Leary-Inverness, dans l'ouest de la province.

Le parti présente des candidats dans 24 des 27 circonscriptions de l'île.

Joe Byrne propose aux électeurs un nouveau pacte vert, inspiré de la nouvelle donne (New Deal) que le président Franklin D. Roosevelt avait proposé aux Américains pour relancer l'économie dans les années 1930. Le programme néo-démocrate se lit toutefois à travers une lentille environnementale.

Le NPD propose d'investir 144 millions de dollars dans la transition vers une économie verte. Le parti pense ainsi créer 9700 emplois d'ici 5 ans. C'est deux fois et demie plus que n'en promet le gouvernement libéral sortant.

Joe Byrne promet notamment plus de 800 emplois bien payés dans le transport en commun, un secteur dans lequel les néo-démocrates voudraient investir 66 millions de dollars d'ici 4 ans.

Le NPD insulaire s'engage aussi à créer une faculté de médecine à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, afin de former des médecins dans la province et mettre fin à des problèmes de recrutement et de rétention de personnel en milieu rural.

Le parti s'engage aussi à étendre un réseau public de fibre optique d'un bout à l'autre de l'île afin d'offrir un service Internet haute vitesse à plus de 80 communautés rurales. Il promet finalement de résoudre la crise du logement en construisant du logement abordable et en taxant davantage les services d'hébergement à court terme, comme Airbnb.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale