•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Promesse d’un nouveau pénitencier à Terre-Neuve-et-Labrador

La prison se dresse près de la berge du lac Quidi Vidi.

La construction de l'établissement carcéral provincial Her Majesty's Penitentiary remonte à l'époque victorienne. Le gouvernement de Dwight Ball promet de le remplacer dans quelques années.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Radio-Canada

Un nouvel établissement carcéral sera construit pour remplacer l'ancien pénitencier de Sa Majesté, à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador. Cet établissement inauguré en 1859 fait l'objet de promesses et de plaintes depuis des décennies.

Les nouvelles installations seront construites dans le quartier est de Saint-Jean et elles pourront accueillir deux fois plus de détenus que le pénitencier actuel. Le coût de la construction est estimé à 200 millions de dollars.

Le ministre de la Justice, Andrew Parsons, promet que le projet sera réalisé. Le nouveau pénitencier sera plus approprié pour la réhabilitation des condamnés et plus sécuritaire pour le personnel, souligne-t-il.

Andrew Parsons a fait cette annonce mercredi dans un hangar à bateaux du lac Quidi Vidi, non loin de l’ancien établissement pénitentiaire.

Le ministre donne une conférence de presse.

Le ministre des Transports, Steve Crocker, annonce que la construction de la nouvelle prison devrait commencer en 2022.

Photo : CBC/Mark Quinn

Le ministre des Transports, Steve Crocker, était aussi présent. L’objectif est d’entreprendre la construction du nouveau pénitencier en 2022 et il s’agira d’un partenariat public-privé, a-t-il précisé.

Il y a environ deux mois, le ministre Parsons disait que le remplacement de l’ancien établissement pénitentiaire était sa priorité depuis des années.

Un pénitencier tristement célèbre

La demande d'un nouveau pénitencier a pris de l’ampleur à la suite de la mort des détenus Doug Neary, Skye Martin, Samantha Piercey et Christopher Sutton. Ils ont tous été trouvés morts dans leur cellule respective, entre le 31 août 2017 et le 30 juin 2018, dans le pénitencier de Sa Majesté et dans le centre correctionnel pour femmes à Clarenville.

L’ancienne surintendante de la Force constabulaire de Terre-Neuve Marlene Jesso a produit un rapport indépendant sur ces morts à la demande du gouvernement.

Son rapport peint un sombre tableau du pénitencier de Sa Majesté, un ancien établissement carcéral pour hommes où des cellules conçues pour deux détenus en accueillent plutôt trois et où des cellules improvisées se trouvent dans un gymnase.

Un bâtiment connexe et délabré de l'ancien pénitencier.

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a décidé de remplacer le Pénitencier de Sa Majesté (ci-dessous) par une nouvelle prison, même sans l'aide financière du fédéral, affirme le ministre Andrew Parsons.

Photo : CBC/Mark Quinn

Selon ce rapport, les problèmes de santé mentale et de toxicomanie sont monnaie courante, et les drogues causent du chaos lorsqu’elles sont introduites dans l’établissement.

Le gouvernement a annoncé en août qu’il avait retenu les services de la firme EY (anciennement connue sous le nom d' Ernst and Young) pour réaliser une étude afin de déterminer le meilleur moyen de remplacer le vieux pénitencier. À ce moment, le ministre Parsons a dit croire que la province devrait entreprendre la construction, même si elle ne peut obtenir l’aide financière du fédéral.

Avec des renseignements de Mark Quinn et d'Ariana Kelland, de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Infrastructures