•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Boulet promet d'être objectif dans la préparation de son hypothèse de règlement pour l'ABI

Jean Boulet dans le couloir de l'Assemblée nationale à Québec, en mêlée de presse.
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et député de Trois-Rivières, Jean Boulet, travaille sur une hypothèse de règlement à soumettre aux parties dans le conflit de travail à l'ABI. (Archives) Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet prévoit remettre son hypothèse de règlements aux parties la semaine prochaine, dans le dossier du conflit de travail à l'Aluminerie de Bécancour inc. (ABI).

Il espère que ce sera l'occasion pour les parties de reprendre sérieusement les discussions après 15 mois de conflit.

Malgré le fait que le premier ministre Legault a tenu des propos tranchés la semaine dernière, qualifiant le syndicat de « déraisonnable » dans ses demandes, le ministre Boulet estime être encore en mesure de servir de facilitateur au dossier.

Tous ceux qui m’ont vu aller depuis mon assermentation savent que je travaille de façon objective et impartiale, j’ai toujours mentionné que les deux parties devaient faire des concessions, a soutenu le ministre Boulet en entrevue à 360 PM.

C’est un conflit de travail, je pense que les deux parties doivent mettre de l’eau dans leur vin. C’est dans cette optique-là que je continue à travailler.

Le ministre du Travail, Jean Boulet

Jean Boulet assure que sa proposition d’hypothèse de règlement sera objective et juste, s’inspirant des critères établis par les tribunaux et le Code du travail du Québec.

Le ministre a notamment énuméré que la compétitivité, le marché local et international, la stabilité des emplois et la pérennité de l’usine seront pris en compte.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale