•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada envisage de taxer de nouveaux produits américains

Une usine de fabrication de citernes en aluminium, où on voit des pièces et des ouvriers.

L'entreprise Tremcar, de Saint-Jean-sur-Richelieu, compte prendre de l'expansion aux États-Unis pour échapper aux tarifs douaniers.

Photo : Radio-Canada

Agence France-Presse

Le Canada envisage d'ajouter de nouveaux produits à sa liste de tarifs douaniers mis en place en réponse aux taxes sur l'acier et l'aluminium canadien imposées par les États-Unis, a annoncé mardi la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland.

« Nous réfléchissons, comme toujours, aux moyens de rafraîchir la liste des représailles pour avoir un impact encore plus grand », a indiqué la ministre aux journalistes à Ottawa.

En juillet 2018, le Canada avait répliqué aux taxes sur l'acier et l'aluminium canadiens imposées par Washington avec des droits de douane sur 16,6 milliards de dollars canadiens de produits américains, dont le ketchup, le bourbon et le jus d'orange.

Cette mesure survenait après la décision du président américain Donald Trump d'imposer une taxe de 25 % sur les importations d'acier et de 10 % sur celles d'aluminium en provenance du Canada.

L'ambassadeur canadien à Washington, David MacNaughton, a indiqué lundi aux journalistes qu'un « nombre important » de produits agricoles américains comme les pommes, le porc et le vin, pourraient être inclus dans la liste.

Cependant, cette décision ne doit pas être vue comme une nouvelle escalade dans le conflit commercial entre les deux pays, selon ses propos retranscrits par Politico.

Les produits ajoutés compenseraient plutôt le manque à gagner créé lorsque le Canada a renoncé aux droits de douane sur plus de 285 millions de dollars de marchandises provenant des États-Unis, a-t-il expliqué.

« Le Canada a d'emblée considéré ces tarifs comme illégaux et injustes. Franchement, ils sont absurdes », a rappelé Mme Freeland.

Fin mars, la ministre canadienne avait souligné que le maintien des tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium canadien soulevait de « sérieuses questions » quant à la ratification par le Parlement d'Ottawa du nouvel accord de libre-échange nord-américain, l'Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) conclu fin septembre.

« Beaucoup de Canadiens m'ont dit qu'ils seraient vraiment troublés que le Canada aille de l'avant avec la ratification alors que les tarifs sont toujours en vigueur », a précisé Mme Freeland.

Accords commerciaux

Économie