•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fascination pour un portefeuille retrouvé après une cinquantaine d'années

Un portefeuille datant d'une cinquantaine d'années a été retrouvé dans les murs du restaurant Le Continental, à Québec, lors de travaux.
Un portefeuille datant d'une cinquantaine d'années a été retrouvé dans les murs du restaurant Le Continental, à Québec, lors de travaux. Photo: Facebook/Carolan Guay
Carl Marchand
Nahila Bendali 

Il arrive à tous d'égarer son portefeuille. Le retrouver après une cinquantaine d'années est cependant plutôt rare.

Un vieux portefeuille a été découvert entre deux murs de la cuisine lors de travaux au restaurant Le Continental, dans le Vieux-Québec, confirme le copropriétaire du restaurant Sylvain Pageau.

Un permis de conduire indique que la naissance de son propriétaire, un dénommé René Grégoire, a eu lieu en octobre 1945 et que son lieu de résidence était la rue Saint-Jean, à proximité de la rue Saint-Stanislas.

Portefeuille retrouvé après 50 ans : entrevue avec Sylvain Pageau.

En plus de renfermer plusieurs photos en noir et blanc, l'objet contenait également la somme de 22 $, ce qui vaudrait aujourd'hui près de 180 $, selon un outil de calcul de la Banque du Canada.

Le portefeuille pourrait avoir été égaré vers le milieu ou la fin des années soixante, croit Sylvain Pageau, puisque la cuisine du Continental a été construite en 1967.

« Je crois que c’est peut-être un ouvrier qui aurait pu avoir laissé son portefeuille sur la cloison, qui a été fermée. »

De vieux billets de 2 dollars dans un portefeuille vieux de 50 ans retrouvé lors de travaux au restaurant Le Continental, à Québec.De vieux billets de deux dollars ont mal encaissé le fil du temps. Photo : Facebook/Carolan Guay

D'après Sylvain Pageau, son lieu de résidence dans le Vieux-Québec laisse à penser qu’il pourrait aussi s’agir d’un cuisinier qui se rendait au travail à pied.

« Peut-être que les règles de construction étaient très différentes à l’époque, et que les cuisiniers ont donné un coup de main aux gars de la construction », avance-t-il.

Sylvain Pageau a tenté de retrouver la personne, mais sans succès pour le moment.

Appel sur les réseaux sociaux

La photographe Carolan Guay, qui fait également de l’entretien ménager sur le chantier du Continental, est tombée sur le portefeuille mardi.

Fascinée par la qualité des clichés à l’intérieur du portefeuille, elle a décidé de partager des photos du contenu sur les réseaux sociaux pour retrouver son propriétaire.

La publication a été partagée près de 10 000 fois sur les réseaux sociaux. « Je ne pensais pas que ça toucherait autant de gens », dit-elle.

Mme Guay espère que les personnes photographiées pourront remettre la main sur ces portraits.

« C’est des souvenirs précieux. »

Décédé en 1973

Le portefeuille ne pourra cependant pas être retourné à son propriétaire original. Selon l'organisme Etchemins Généalogie et Histoire, René-Georges Grégoire de son nom complet est décédé le 25 juillet 1973 à Québec à l'âge de 27 ans, sans jamais avoir été marié.

« On l'a retrouvé avec sa date de naissance », indique Dan Côté, administrateur de l'organisme.

Avec d'autres informations comme le nom de ses parents, le généalogiste amateur a pu confirmer l'identité du défunt.

« Les probabilités que ce soit quelqu'un d'autre, ce n'est pas impossible, mais des René-Georges Grégoire nés le 10 octobre 1945, il n'y en a pas beaucoup à cette époque-là. Il est probablement le seul », conclut M. Côté.

Impossible cependant de savoir de quoi est mort le jeune homme sans faire d'autres recherches plus poussées.

Québec