•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi les budgets provinciaux sont importants

Vic Fedeli répond aux questions des journalistes depuis le studio média de Queen's Park.

Vic Fedeli, ministre des Finances de l'Ontario

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Radio-Canada

Les économistes attendent le premier budget du gouvernement de Doug Ford avec impatience. Les autres Ontariens? Ils ne s'en préoccupent peut-être pas autant, admet la politologue Geneviève Tellier. Alors, pourquoi est-ce que le dépôt du budget est si important? Explications.

L’intérêt des gens est peut-être ailleurs, lance Mme Tellier, professeure titulaire à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa. Et l’affaire SNC-Lavalin sur la scène fédérale n’aiderait en rien. On est un peu tanné d’entendre ce bruit politique qui ne semble pas vraiment nous affecter dans notre vie au jour le jour.

Pourtant, le budget de jeudi qui sera déposé par le ministre des Finances Vic Fedeli apportera des mesures concrètes qui pourraient avoir des impacts sur le portefeuille ou sur la carrière de plusieurs Ontariens, croit la politologue. On a entendu beaucoup de choses [depuis l’élection de Doug Ford]. Comment ça va se faire concrètement? Le budget devrait nous le dire, surtout le premier budget.

Du « scepticisme » et des « manipulations de chiffres »

Jean-Francois PerraultAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Perrault est économiste à la Banque Scotia

Photo : Banque Scotia

Pour l’économiste Jean-François Perrault de la Banque Scotia, il est clair qu’il y a du scepticisme de la part de la population face à un budget. Il admet également qu’il y a une manipulation de chiffres ici et là, tant du précédent gouvernement que du nouveau gouvernement. C’est toujours le cas.

Or, la présentation qui sera faite par le ministre des Finances Vic Fedeli demeure l’instrument politique majeur du gouvernement, estime l’économiste.

C’est dans le budget qu’on va savoir ce que le gouvernement a en tête dans différents domaines, ce que ça va représenter comme coût, ce que ça peut représenter pour les impôts.

Jean-François Perrault, économiste

C’est quand même un document particulièrement important pour identifier les risques à l’économie ou voir si les politiciens sont sur la bonne voie au chapitre du soutien économique, renchérit M. Perrault.

Une calculatrice et une maison miniature se tiennent sur une feuille de calcul. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Acheter une maison au Canada est de plus en plus difficile dans plusieurs grandes villes.

Photo : iStock

Puisqu’il s’agit du premier budget depuis la fin de l’ère libérale, le budget de jeudi sera d’autant plus fondamental, ajoute l'économiste Robert Hogue de la Banque Royale.

Habituellement, les gros déficits ont lieu en période de récession et là c’est au sommet du cycle économique qu’on a un déficit presque record en Ontario, explique M. Hogue. Donc c’est une anomalie qu’il va falloir rectifier au cours des prochaines années.

Éliminer le déficit de la province est d’ailleurs une priorité pour les progressistes-conservateurs.

Si le gouvernement procède à des compressions importantes pour se diriger vers cette voie, l’intérêt des Ontariens pour le budget provincial sera plus important, croit Geneviève Tellier. Je ne suis pas certaine que le désintérêt sera le même au lendemain du budget s’il y a effectivement beaucoup d’annonces [ou de compressions], conclut la politologue.

Toronto

Politique provinciale