•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mieux apprendre, une tablette à la main

Une conférencière sur une scène.

La technologie favoriserait l’empathie, la collaboration et la créativité, affirme Audrey Miller de l’École branchée, en conférence au Web à Québec.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Thibault-Delorme

Radio-Canada

Isolement social, difficulté de concentration, distraction... la technologie a bon dos. Et pourtant, bien intégrée dans les milieux scolaires, la technologie favoriserait l'empathie, la collaboration et la créativité, affirme Audrey Miller de l'École branchée, en conférence au Web à Québec.

Texte : Gabrielle Thibault-Delorme / Un partenariat de Radio-Canada

« Les recherches le prouvent », explique-t-elle, montrant des études réalisées depuis les années 80 jusqu’à aujourd’hui. Les avantages seraient doubles, à la fois pour l’élève et pour l’enseignant. L’un apprend plus rapidement et se sent davantage motivé, et l’autre garde ses connaissances à jour et établit un rapport plus individualisé avec chaque élève.

« C’est toujours un juste milieu », tempère toutefois Mme Miller. « Les études démontrent qu’une utilisation modérée des technologies informatiques se traduisent par une plus grande compétence des élèves. »

Selon elle, le scénario idéal pour l’utilisation de ces outils se définit comme suit : un outil par élève, qui est formé pour son usage, et des enseignants qui sont également à l’aise pour l’utiliser.

« Ce n’est pas l’outil qui fait la réussite, c’est son utilisation. »

Quand l’outil fait la méthode

L’impact de la technologie dans le milieu de l’éducation n’est pas nouveau. Les avancées continuelles ont bouleversé les façons de faire. Avec l’arrivée de Google en 1998 et de Wikipédia en 2001, les façons de communiquer et d’apprendre ont grandement changé.

Et l’enseignement a dû s’adapter. « On a vu apparaître des évaluations avec des questions ne pouvant pas être répondues par une recherche Google (ex : mettre en relation, expliquer le pourquoi) plutôt que sur des questions portant sur des faits bruts, donne la conférencière en exemple.

Des écoles plus branchées que jamais

Aujourd’hui, l’apprentissage de la technologie dans les écoles s’avère de plus en plus essentielle. « Certains disent que l'illettrisme de demain sera numérique », affirme Mme Miller.

Mais pour bien brancher les écoles, encore faut-il assurer une formation suffisante des enseignants et s’assurer de la disponibilité des outils. C’est d’ailleurs un des défis que rencontrent actuellement les milieux de l’éducation.

Vous voulez en savoir plus sur les activités liées à la Semaine numériqc, visitez le site. (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Techno