•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens décideront de l'avenir de la zone ferroviaire de Chicoutimi

Une vue de la zone ferroviaire et de l'autogare du Havre.

Saguenay lance une consultation publique pour dénicher une nouvelle vocation à la zone ferroviaire de Chicoutimi. La Ville met aussi à la disposition la plateforme web Bâtissons Saguenay.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La zone ferroviaire située au centre-ville de Chicoutimi fait l'objet d'une consultation publique.

Au cours des prochaines semaines, la population est invitée à partager ses idées pour dénicher une nouvelle vocation au terrain de 23 925 mètres carrés, qui se trouve à un jet de pierre de la zone portuaire. La voie ferrée a été démantelée en 1987. Depuis ce temps, le site demeure vacant.

Si la zone ferroviaire a fait l’objet de discussions au cours des dernières années dans les officines de la Ville, Saguenay n’a jamais statué sur un projet en particulier.

Avant la création du Théâtre Banque Nationale (TBN), il a été question d’y construire une salle de spectacles, un projet évalué à 40 millions de dollars par l’administration de l’époque.

En juin 2010, les citoyens se sont prononcés par voie de référendum dans ce dossier et ont plutôt opté pour la rénovation de l’Auditorium Dufour, au Cégep de Chicoutimi.

L’année suivante, une firme d’ingénieurs a été mandatée par Saguenay pour élaborer les plans d’un stationnement souterrain et à étages. Cette option ne s’est pas avérée.

Il y a six ans, des discussions ont eu lieu entre l’UQAC et la Ville entourant l’implantation d’un pavillon multimédia. Il était alors question de faire de Saguenay une ville universitaire.

Dévoilé, puis abandonné

En août dernier, la mairesse Josée Néron a dévoilé, en grande pompe, les esquisses du projet Amphithéâtre +, un complexe sportif et culturel nécessitant un investissement de 80 millions de dollars. Le dossier n’a cependant pas fait consensus chez les élus.

Un croquis d'un amphithéâtre entouré d'espaces verts

En août 2018 Josée Néron a levé le voile sur le projet Ampithéâtre + en grande pompe, pour ensuite l'abandonner au profit d'une consultation publique en janvier dernier.

Photo : Ville de Saguenay

Contre toute attente, le conseil municipal a annoncé, au début du mois de janvier, qu’il mettait un terme à la démarche de consultation entourant Amphithéâtre + et qu’il inviterait plutôt les citoyens, les commerçants et les organismes à partager leur vision au sujet de l’avenir du terrain.

Des groupes d’intérêt seront rencontrés. On est là pour écouter ces gens. Je pense que c'est une preuve d'ouverture que le conseil de ville démontre et le conseil d'arrondissement a saisi la balle au bond. On a dit qu’on allait diriger cette consultation, a fait valoir le conseiller municipal responsable du centre-ville, Simon-Olivier Côté, lors d’une conférence de presse tenue mardi.

Les conseillers municipaux croient que le projet final devra inclure un stationnement, dans le contexte où l’autogare du Havre, vétuste, doit être remplacée d’ici 2022.

Si on jette l'autogare par terre et qu’il n'y a plus de stationnement dans le centre-ville, on fait quoi? Si c'est un besoin, il faut regarder plus loin. On veut regarder les projets et on veut se rattacher à ça pour avoir du financement.

Michel Tremblay, président de l’arrondissement de Chicoutimi

Le processus de consultation devrait culminer le 20 juin. Un rapport final sera ensuite déposé au conseil d'arrondissement de Chicoutimi.

Saguenay 2035

Au-delà de la consultation portant sur la zone ferroviaire, une consultation plus large est déployée par la Ville, qui invite la population à s’exprimer sur son nouveau site Internet Bâtissons Saguenay. La plateforme est un lieu de partage d’informations au sujet de divers projets en cours et permettra de recueillir les suggestions des citoyens.

Par la même occasion, la capitale régionale lance Saguenay 2035, une démarche de participation citoyenne qui s’inscrit dans le cadre de la révision du schéma d’aménagement et de développement.

D’après les informations de Frédéric Tremblay et Mélyssa Gagnon

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales