•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe pro-vie encourage les électeurs à voter pour des politiciens contre l'avortement

Un bulletin de vote est déposé dans une boîte de scrutin.

Le groupe RightNow souhaite se faire entendre avant que les électeurs se rendent aux bureaux de vote cet automne.

Photo : iStock

Radio-Canada

En cette année électorale au fédéral, le groupe pro-vie RightNow parcourra une trentaine de villes canadiennes d'ici la fin du mois de juin pour s'assurer que les discussions sur l'avortement seront à l'avant-scène et pour encourager les électeurs à voter pour des politiciens qui sont contre l'avortement.

L'Operation 50 tour s'arrête cette semaine en Saskatchewan. Le concept du groupe est de souligner le fait que l'avortement est permis au Canada depuis 1969 et a été décriminalisé en 1988. Il souhaite des politiques publiques pour diminuer l'accès à l'avortement.

Le groupe sera à Saskatoon mardi soir, après une activité à Regina, lundi. Une soirée est également prévue à Meadow Lake mercredi soir.

Sur son site web, le groupe mentionne qu'il préfère faire de la sensibilisation auprès des électeurs plutôt que de manifester contre l'avortement.

« Une manipulation politique sur un seul sujet »

En ce qui concerne les actions politiques du groupe RightNow, le ministère fédéral des Femmes et de l’Égalité des genres précise les valeurs du gouvernement en la matière.

« Personne, y compris Andrew Sheer, n'a le droit d'imposer aux femmes ce qu'elles peuvent et ne pas faire de leur corps. Le gouvernement libéral défendra toujours le droit des femmes à choisir, et travaille à faire en sorte qu'elles aient accès à toute la gamme de services en santé reproductive », indique Breason Holland, l'attaché de presse de la ministre Maryam Monsef.

Rappelons qu'Andrew Scheer a répété à plusieurs reprises qu'il ne comptait pas rouvrir le débat sur l'avortement. Pendant le congrès du Parti conservateur, en août dernier, le chef du parti a mentionné qu'il était d'accord pour tenir des discussions ouvertes, mais qu'il ne voulait pas soulever de débats controversés comme celui de l'avortement.

Andrew Scheer est député de la circonscription Regina-Qu'Appelle, en Saskatchewan.

Du côté de la Fédération provinciale des Fransaskoises, sa présidente, Stéphanie Gaudet, souligne que l’organisme fransaskois représente toutes les croyances, tous les groupes d'âge ainsi que toutes les couleurs politiques.

Elle se dit quand même préoccupée par une certaine « manipulation politique sur un seul sujet », mais se dit fière d’être Canadienne « en raison des libertés politiques, sociales et de la possibilité de faire ses propres choix ».

La tournée du groupe RightNow se terminera le 29 août, à Iqaluit, au Nunavut.

D’après les informations de Marie-Christine Bouillon

Saskatchewan

Avortement