•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nettoyer les puits de pétrole abandonnés : un travail qui pourrait coûter 70 G$

Un puits de pétrole abandonné au milieu de champs dans les collines proches des Rocheuses albertaines.
La somme de 70 milliards de dollars pour nettoyer les puits abandonnés est plus élevée que l'estimation de l'organisme de réglementation de l'énergie de la province, Alberta Energy Regulator. Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh
Radio-Canada

Le nettoyage des 100 000 puits de pétrole inactifs en Alberta représente une tâche considérable. Il pourrait en coûter jusqu'à 70 milliards de dollars, indique un rapport publié lundi.

Le rapport de l'Alberta Liabilities Disclosure Project (ALDP), un consortium qui comprend des propriétaires fonciers et des scientifiques, prévoit que le nettoyage de tous ces puits coûterait de 40 à 70 milliards de dollars.

La somme de 70 milliards est beaucoup plus élevée que l'estimation de l'organisme de réglementation de l'énergie de la province, l'Alberta Energy Regulator (AER).

L'agence gouvernementale évalue plutôt le coût à 58,65 milliards de dollars. Ces chiffres comprennent les pipelines et d'autres installations, tandis que les données de l'ALDP ne concernent que les puits de pétrole et de gaz.

« Cela fait trois ans que je travaille pour trouver des solutions à ce casse-tête. La première étape, c'est de mieux comprendre le problème et de réclamer plus de transparence et d'information [du Alberta Energy Regulator] », dit le chercheur de l'ALDP, Regan Boychuk.

En Alberta, il y a plus de 3000 puits orphelins. Mais il y a plus de 100 000 puits qui sont inactifs et n'ont pas encore été complètement décontaminés, selon l'ALDP.

Une famille qui souffre

« Le problème s'aggrave de jour en jour », lance Mark Dorin, un Albertain qui vit avec sa famille à Didsbury, une municipalité située à 80 kilomètres au nord de Calgary.

Depuis 10 ans, sa mère, Shirley Dorin, et lui vivent avec les effets néfastes d'un puits, situé près de leur maison, dont s'échappe du gaz.

Mon jardin se trouve tout près du puits qui était censé avoir été fermé. Et pourtant, j'avais des maux de tête incroyables quand j'étais dans le jardin.

Shirley Dorin

Ce n'est qu'après avoir contacté les agents provinciaux de l'environnement et embauché un avocat que la famille a pu arrêter la fuite de gaz.

Elle attend toujours, cependant, que le puits soit nettoyé et décontaminé.

Et la suite?

Alors que les mots pipeline et pétrole sont répétés quotidiennement durant la campagne électorale en Alberta, les chefs des principaux partis ont peu parlé du problème des puits inactifs.

Les néo-démocrates, les conservateurs et les libéraux n'en ont que brièvement fait mention dans leurs plateformes.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti libéral de l'Alberta disent qu'ils envisagent d'établir des délais pour nettoyer les puits, mais sans préciser lesquels.

À l'heure actuelle, les entreprises pétrolières peuvent retarder la tâche à l'infini.

Le Parti conservateur uni (PCU) promet de réorganiser le cadre de responsabilité existant, dans le but de ne pas décourager de nouveaux investissements dans l'industrie pétrolière. S'il est élu, le PCU compte aussi demander le soutien financier du gouvernement fédéral.

Avec les informations de Kyle Bakx, CBC News

Industrie pétrolière

Environnement